Promotion de la paix et de la réconciliation nationale : les jeunes au cœur du débat

04/03/2020
BAMAKO, Mali

Le Bureau de l’UNESCO à Bamako, en collaboration avec le Ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation a organisé le 21 février dernier, à l’hôtel l’amitié, une table ronde pour la promotion de la paix et de la réconciliation nationale à travers l’autonomisation des jeunes au Mali, afin de mobiliser les partenaires techniques et financiers du Mali pour l’identification des axes d’un programme/projet multi partenarial et multisectoriel sur les questions de paix et de réconciliation nationale.

 

La cérémonie était co-présidée par M. Annadif Khatir Mahamat Saleh, Représentant Spécial du Secrétaire General et Chef de la MINUSMA et M. Jean Claude Sidibé, Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, représentant son homologue de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation. Ils avaient à leurs côtés, M. Edmond Moukala, Représentant de l’UNESCO au Mali, les Secrétaires Généraux des Ministères de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation, de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Seydou Tall, représentant du Maire de la Commune II de Bamako.

On notait également la présence de Dr Oumar Keita, Ambassadeur et Délégué Permanent du Mali auprès de l’UNESCO, Pr Diallo Kadia Maiga, Secrétaire Générale de la commission nationale malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO, ainsi qu’un nombre important de partenaires techniques et financiers, de structures étatiques, d’OSC ainsi que des jeunes des clubs UNESCO de Bamako.

Monsieur le Ministre Jean Claude Sidibé, dans son discours d’ouverture, a rappelé que cette table ronde s’inscrit dans un cadre de consolidation d’une action menée conjointement depuis 2014 par le département de la cohésion sociale et le Bureau l’UNESCO au Mali à travers l’élaboration d’un document cadre de Politique Nationale pour la Culture de la Paix(PNCP) pour contribuer à la réponse à cette série de crises multiformes que connait notre pays.

« Je vous invite à repenser au Programme National pour la Culture de la Paix (PNCP), programme inclusif incluant les départements Ministériels, les PTFs et les OSC et qui est pensé en réponse à ces nombreuses crises qui ont ébranlé l’équilibre de notre système d’organisation : politique, sociétal, institutionnel et sécuritaire qui ont conduit le pays depuis 2012 dans un processus de reconstruction et de reconsolidation de la paix sur l’ensemble du territoire » a-t-il exhorté.  Il a enfin réitéré, au nom du Gouvernement et de l’ensemble du peuple malien, « notre adhésion et engagement à promouvoir la culture de la paix et de non-violence comme règlement des conflits afin d’instaurer la paix dans le monde ».

M. Annadif a pour sa part, indiqué que les Nations Unies s'engagent formellement et clairement vers une culture de la paix à travers « la Déclaration et le Programme d'action sur une culture de la paix issue de la résolution 53/243 adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 13 Septembre 1999 ».

« Je voudrais, à l’issue de cette « Table ronde », vous inviter à réitérer vos engagements, vos soutiens et vos accompagnements à l’opérationnalisation d’un programme/projet multi partenarial et multisectoriel pour la promotion de la paix et de la réconciliation nationale par l’autonomisation des jeunes, en vous appuyant sur les valeurs sociétales séculaires au Mali, force de sa résilience culturelle, entre autres : la valeur sacrée dans les relations de voisinage ; la parenté à plaisanterie « Sinankunya ;  La Charte de Kouroukan Fouga ». Il a enfin réaffirmé l’engagement du Système des Nations Unies, et de la MINUSMA, à ne ménager aucun effort pour appuyer le Gouvernement du Mali et l’ensemble de ses partenaires pour l’aboutissement d’une paix durable au Mali inscrite dans l’agenda 2030.

Les travaux à l’issue de la journée ont permis de présenter les résultats, les impacts et les leçons apprises de différents projets/programmes conjoints en lien avec la paix, mais aussi d’identifier les grands axes d’un programme/projet multi partenarial et multisectoriel sur la promotion de la paix et de la réconciliation nationale à travers l’autonomisation des jeunes au Mali. Ce fut un moment riche en partage d’expérience autour des idées innovantes et surtout des initiatives phares des partenaires du Mali sur les questions liées au rôle des jeunes dans la réconciliation nationale et le processus de paix, ainsi que dans l’éducation et la formation.

La cérémonie a pris fin par les mots d’espoir de M. Edmond Moukala, Représentant de l’UNESCO au Mali, qui a rappelé le préambule constitutif de l’UNESCO: « Les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes et des femmes, c'est dans l'esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix ». « Cette assertion résume parfaitement la quintessence de notre engagement auprès du Mali » a-t-il conclu.

Lien JT ORTM : https://youtu.be/JD-Uprm6BAs?t=1408