Article

« Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique » II (BEAR II)

15/10/2019
Antananarivo, Madagascar
04 - Quality Education
05 - Gender Equality
08 - Decent Work and Economic Growth

Dans le cadre du projet « Une meilleure éducation pour l’essor de  l’Afrique » II (BEAR II), le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel en collaboration avec l’UNESCO a organisé,  le vendredi 11 octobre 2019,   à Antananarivo, une conférence à l’attention des décideurs, du secteur public, du secteur privé et des bailleurs. Cette session, a annoncé la Coordonnatrice d’antenne de l’UNESCO à Madagascar, Mme Julie Rakotoson, a pour objectif de partager auprès des directeurs interministériels, centraux et régionaux, toutes les parties prenantes…, la stratégie opérationnelle de mise en œuvre des activités du projet. Une conférence qui tombe à point nommé selon le Directeur exécutif du Groupement des Entreprises Franches et Partenaires (GEFP), Mme Eva Razafimandimby, car avec la reprise de l’AGOA (African growth and opportunity act) ainsi que l’industrialisation de Madagascar, le GEFP entend réaliser un chiffre d’affaires de 5 milliards de USD et créer plus de 500 000 emplois d’ici 2027.

En effet le secteur textile qui est l’un des cinq secteurs nationaux prioritaires pour la mise en œuvre du projet BEAR a un potentiel important de création d’emplois formels. Le point d’entrée du secteur Textile, Habillement et Accessoire (THA) devrait ainsi avoir un impact positif sur le développement socio-économique du pays.

De ce fait trois thématiques ont été présentées et suivies d’un débat durant la conférence. La première est axée sur « Le secteur textile en tant que levier du développement économique de Madagascar ». Cette thématique développée par Mme Eva Razafimandimby à aborder les réalités du secteur THA à Madagascar et à déterminer comment positionner le marché du travail en tant que catalyseur essentiel de la transformation économique. La seconde thématique sur « Le secteur Textile Habillement et Accessoires dans la Politique Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle : P.N.E.F.P (2018-2022) » a apporté par la suite des éléments de réponses aux questionnements posés par la première thématique. M. Tsikel’Iankina Ernest, enseignant chercheur en Génie Electrique et conseiller en Ingénierie de Formation Professionnelle, a en effet développé le choix du secteur textile comme un levier du développement économique à Madagascar dans le projet BEAR II. La dernière thématique, exposée par M. Hary Andrianaina, Coordonnateur Pays du Programme BEAR II, s’annonce comme le cadre général des deux précédentes thématiques. C’est le résumé de l’approche BEAR II au sein des 5 pays de l’Afrique de l’Est. « Le projet encourage la pertinence et la qualité des systèmes d’enseignement et la formation techniques et professionnels en Afrique de l’Est, pour accroître les chances des jeunes d’accéder à un travail décent en mettant l’accent sur des secteurs spécifiques soigneusement choisis pour leur potentiel à créer des emplois formels » a -t -il indiqué.

Au vu de tous ces exposés, la Ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique et professionnel, Mme Marie Thérèse Volahaingo, a lancé que « le projet « Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique (BEAR II) » s’inscrit bel et bien dans l’ODD 4 et dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar car son objectif est de fournir aux jeunes une meilleure chance d’accéder à un emploi décent ou de générer leur propre emploi, grâce à des améliorations apportées au système d’enseignement technique et de formation professionnelle de cinq pays de l’Afrique de l’Est dont Madagascar. »