Building peace in the minds of men and women

Call for Proposals to highlight blind spots in AI Development

×

Warning message

Submissions for this form are closed.

(Version française après la version anglaise)
 

UNESCO in cooperation with Mila-Quebec Artificial Intelligence Institute, is launching a Call for Proposals to identify blind spots in AI Policy and Programme Development. The collective work will explore creative, novel and far-reaching approaches to tackling blind spots in AI.

All contributors are invited to answer the same question: what are the blind spots on which we must shed light in order for AI to benefit all?

Issues can address 1) blind spots in the development of AI as a technology 2) blind spots in the development of AI as a sector, and 3) blind spots in the development of public policies, global governance, and regulation for AI. There are no limits to the subjects to be addressed.  These blind spots could include issues ranging from science fiction and the future of AI, creative deep fakes and the future of misinformation, AI and the future of data driven humanitarian aid, indigenous knowledge and AI, and gender-based violence and sex robots.  Proposals can be in creative formats, and the call for proposals is open to individuals from all academic backgrounds and sectors.   Proposals from all stakeholder groups, particularly marginalized and underrepresented groups, are encouraged, as well as proposals from authors from the global south and innovative formats (artwork, cartoons, videos, etc).

Call for proposals are open until 2 May  2021.

Selected proposals will be confirmed by 25 May.

Final proposals, if in written format, should be between 5000-7000 words and should be written in a style that is accessible to non-AI specialists and received by 1 September 2021.

To ensure inclusivity and a diversity of voices, for accepted contributions outside of academia, authors may request financial support available on a needs-based basis up to 1000 usd.

 

******************************************

Appel à propositions pour identifier les faiblesses des politiques et du développement de programmes en matière d’IA

L’UNESCO, en partenariat avec Mila, Institut d'intelligence artificielle québécois, lance un appel à propositions pour identifier les faiblesses des politiques et du développement de programmes en matière d’IA. L'ouvrage collectif explorera des approches créatives, novatrices et de grande portée pour aborder les faiblesses du cycle de vie de l'IA.

Tous les contributeurs sont invités à répondre à la même question : quelles sont les faiblesses que nous devons mettre en lumière pour que l'IA profite à tous ?

Les sujets peuvent porter sur 1) les faiblesses du développement de l'IA en tant que technologie, 2) les faiblesses du développement de l'IA en tant que secteur, et 3) les faiblesses du développement des politiques publiques, de la gouvernance mondiale et de la réglementation de l'IA. Les sujets à traiter sont infinis. Ces faiblesses peuvent concerner des questions telles que la science-fiction et l'avenir de l'IA, les fausses informations créatives et l'avenir de la désinformation, l'IA et l'avenir de l'assistance humanitaire basée sur les données, les connaissances indigènes et l'IA, la violence sexiste et les robots sexuels. Les propositions peuvent être soumises dans des formats créatifs et l'appel à propositions est ouvert aux personnes de tous milieux universitaires et secteurs. Les propositions de tous les groupes de parties prenantes, notamment de groupes marginalisés et sous-représentés, sont encouragées, ainsi que les propositions d'auteurs de pays du Sud et les formats innovants (œuvres d'art, bandes dessinées, etc.).

Les appels à propositions sont ouverts jusqu'au 2 mai 2021.

Les propositions sélectionnées seront confirmées au plus tard le 25 mai.

Les propositions finales, si elles sont présentées sous forme écrite, doivent compter entre 5 000 et 7 000 mots et être rédigées dans un style accessible aux non spécialistes de l'IA. Elles doivent être envoyées avant le 1er septembre 2021.

Afin de garantir l'inclusivité et la diversité des voix, pour les contributions acceptées en dehors du milieu universitaire, les auteurs peuvent demander un soutien financier pouvant aller jusqu’à 1 000 dollars, accordé en fonction des besoins.

 

******************************************

SURVEY INFORMATION  / INFORMATIONS SUR L'ENQUÊTE