Les jeunes : Acteurs pour la Paix et la Réconciliation Nationale au Mali

When, local time: 
Monday, 9 April 2018 - 4:20pm
Where: 
Mali

La Culture de la Paix renforcée au Mali : « Les Jeunes Acteurs pour la Paix et la Réconciliation Nationale » est l’intitulé du nouveau programme conjoint entre l’UNESCO, l’UNICEF et l’OIM, financé par le Fonds pour la consolidation de la paix (« Peace Building Fund »), pour accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.

 

Ce projet a été officiellement lancé ce jeudi 29 mars 2018 à Bamako en la présence de M. Amadou Koita, Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne et Porte-Parole du Gouvernement,  M. Arouna Modibo Touré, Ministre de l’Économie Numérique et de la Communication, M. Attaher Ag Iknane, Secrétaire Général du Ministère de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion sociale, Mme Mbaranga Gasarabwe, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies pour la MINUSMA, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies, M. Hervé Huot-Marchand, Représentant de l’UNESCO au Mali, Mme Lucia Elmi, Représentante de l’UNICEF au Mali, et M. Bakary Doumbia Représentant de l’OIM.

 

On notait également la participation de plusieurs associations des jeunes dont Le Conseil national de le Jeunesse (CNJ), l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD), le Parlement des Enfants du Mali et l’Association pour la Promotion des Enfants Journalistes et Communicateurs (APEJEC).

 

Financé à hauteur de 1,4 milliard de Francs CFA, ce projet vise à renforcer l’engagement des jeunes et des femmes en tant qu’acteurs de la paix.  Il cible directement 2500 jeunes, dont 900 jeunes femmes, issus de 25 communes des régions de Ségou et de Mopti. Le projet permettra non seulement l’accélération de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, à travers le nouveau dispositif des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation Nationale (ERARN), mais aussi le renforcement de la cohésion sociale, le dialogue communautaire, le vivre ensemble et le développement du potentiel des jeunes.

 

Les participants et les jeunes, de concert avec les personnalités présentes, ont insisté sur l'importance de la dynamique de la culture de la paix et de la cohésion sociale afin d’éviter les risques de conflits. M. Amadou Koita, ainsi que ses homologues de la communication et de la réconciliation nationale, ont tenu à remercier les partenaires techniques et financiers, notamment la MINUSMA, qui ont cru aux capacités des jeunes à promouvoir la paix et la cohésion sociale, tout en témoignant leur engagement et leur accompagnement dans ce projet qui cadre parfaitement avec la vision des plus hautes autorités de l’Etat.  « Mes homologues ici présents et moi-même vous accompagnerons dans cette noble initiative, car toutes ces actions préparent les jeunes à jouer pleinement leur rôle, combien important, dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger » a-t-il souligné.

 

Dans son allocution, Mme Lucia Elmi, porte-parole des 3 agences, a tenu à rappeler que l’avenir repose sur la jeunesse, et que c’est à travers les jeunes que pourra se construire une paix durable. Convaincue que par ce projet, les jeunes pourront donner leur avis et influencer positivement sur la recherche de la paix tout en assurant la prévention des conflits, elle a également souligné que ce projet permettra de vulgariser l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Enfin, elle ajoutera : « en investissant dans les jeunes, afin qu’ils deviennent des artisans de la paix, des acteurs pour la paix, nous garantissons un avenir meilleur à ce pays ».

 

La majeure partie des projets de consolidation de la paix ont été jusqu'à présent mis en œuvre dans le nord du Mali. Cependant, aux vues du contexte actuel, le centre du pays présente de forts besoins en termes de prévention et de résolution de conflits, auxquels le projet s’attaquera en priorité..

 

A ce titre, le projet conjoint « Les jeunes Acteurs pour la Paix et la Réconciliation Nationale » se fixe comme objectif principal d'accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale par l’opérationnalisation du nouveau dispositif des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation Nationale (ERARN) ainsi que par l’implication et la responsabilisation des jeunes et des femmes dans la mise en œuvre de la stratégie jeunesse du G5 Sahel et la lutte contre le trafic transfrontalier et l’exploitation des jeunes.

 

Lien Flickr: https://www.flickr.com/photos/155712355@N08/