Soutien de cinéastes du Sud et de l‘Est

Where
Switzerland
When
2016
Who
Direction du développement et de la coopération DDC
Key objectives of the measure:

La Direction du développement et de la coopération (DDC) promeut et soutient l’accès des cinéastes et des professionnels du cinéma des pays du Sud et de l’Est à des réseaux et au marché de l’art et de la culture en Suisse. Le soutien est donné à plusieurs niveaux : dans la production et la post-production, par la présentation de films dans plusieurs festivals, via des plateformes adaptées aux besoins spécifiques des professionnels du cinéma, et par la distribution de films du Sud et de l’Est dans les salles de cinéma en Suisse.

Scope of the measure:
National, International
Nature of the measure:
financial
Main feature of the measure:

La mesure est structurée en plusieurs composantes, qui fournissent conjointement un soutien solide aux cinéastes du Sud et de l’Est :

  • « Visions Sud Est » est un fonds pour des projets en production ou post-production de long-métrages, court-métrages, fictions ou documentaires. (2012 – 2015 : 48 projets - dont 15 réalisés par des femmes - avec des financements compris entre CHF 10'000 et 50'000 (USD 10'389 et 51’945)). Le financement est donné uniquement aux réalisateurs du Sud et de l’Est pour des projets réalisés et produits dans leurs pays (Budget 2012-2015 : CHF 1'595'000 (USD 1'657’039)).
  • Quatre festivals de cinéma de renommée internationale mettent chaque année en avant des films et cinéastes du Sud et de l’Est : le Festival du Film de Locarno avec sa section Open Doors ; le festival documentaire Visions du réel Nyon ; les Internationale Kurzfilmtage Winterthur, spécialisés en court-métrages ; et le Festival International de Film de Fribourg, connu pour sa sélection de films du Sud et de l’Est. En 2014, ces festivals ont montré 193 films du Sud et de l’Est, qui ont attiré un public de 50'000 personnes, et ont invité 123 cinéastes à participer aux festivals et/ou à des ateliers. Des prix équivalant à CHF 170'000 (USD 176’612)  au total ont été donnés à des cinéastes du Sud et de l’Est. (Budget total pour ces festivals en 2012 – 2015 : CHF 4 (USD 4.16)  Millions).
  • Trigon-film distribue des films du Sud et de l’Est. Entre 2012 et 2015, 67 films ont ainsi été montrés dans les salles de cinémas suisses, pour un public de plus de 265'000 personnes (Budget total 2012 – 2015 : CHF 1.6 (USD 1.66) Million).
Results expected through the implementation of the measure:

La présence des cinéastes sur la scène internationale, leur participation à des ateliers, discussions, et panels ainsi que l’attention donnée à leurs films durant les festivals, par le biais de prix et par la distribution en salle de cinémas, renforcent la notoriété des cinéastes, leurs possibilités d’échanger avec le public, leur réseau professionnel ainsi que leurs capacités dans leur ensemble. Conjointement, ces facteurs peuvent être décisifs pour permettre aux réalisateurs du Sud et de l’Est de continuer à exercer leur art. Au-delà du fait de renforcer le revenu et les opportunités des cinéastes individuels, ce travail a aussi des répercussions sur la scène du cinéma indépendant dans leurs pays d’origine.

Le fait de montrer des films du Sud et de l’Est au public suisse rend aussi l’offre artistique plus internationale, augmentant de ce fait la diversité artistique et cinématographique.

Financial resources allocated to implement the measure:

Un budget total de CHF 7.2 (USD 7.48) Millions a été alloué pour les années 2012 – 2015. Les différentes activités ont été mises en œuvre par les partenaires mentionnés ci-dessous.

Main conclusions of the evaluation of the measure:

Tous les partenariats font l’objet d’un monitoring régulier et d’évaluations périodiques. L’évaluation la plus récente de la DDC démontre que ce dispositif de soutien porte ses fruits, au sens où ses trois composantes offrent un grand potentiel de synergies entre les activités des différents partenaires. Ce soutien se caractérise par des actions ciblées en faveur d’artistes émergents. Sans soutien, les films qu’ils produisent seraient moins facilement reconnus ou identifiés sur le marché international. Le fait de recevoir une contribution pour un projet de film, un prix, de l’attention lors d’un festival ou de la part d’un distributeur en Europe a dans de nombreux cas débouché sur une diffusion de ces projets dans d’autres pays et festivals. Ce type de soutien encourage donc la scène indépendante dans les pays concernés. Un bon nombre d’artistes peuvent ainsi plus facilement s’engager dans leur pays pour contribuer au renforcement des capacités des jeunes cinéastes ou pour le lancement de nouveaux festivals de films.

Un point souvent apprécié par les artistes soutenus tient au fait qu’ils ne sont pas soumis aux conditions habituelles de la promotion cinématographique (conditions linguistiques, nécessité de coproduction avec des partenaires suisses, etc.), ce qui leur offre une plus grande liberté de travail. L’accent est au contraire entièrement placé sur la production locale au Sud et à l’Est. L’inclusion de court-métrages s’avère également importante, car les cinéastes qui débutent leurs carrières s’essaient souvent à ce format.

Comme les capacités de production des partenaires concernés sont souvent limitées, le Festival du Film de Locarno a également développé les possibilités de participation des producteurs de cinéma des pays concernés (en plus des réalisateurs) dans ses ateliers.

Pour réagir aux nouvelles possibilités numériques, trigon-film a en outre commencé à mettre les films de son portefeuille et les films de Visions Sud Est à disposition par un système de « Video on Demand – VoD », directement sur son site internet.

Indicators used to determine impact:
L’impact recherché par cette mesure tient à la volonté de soutenir le développement des carrières de cinéastes et le développement de la production cinématographique dans les pays émergents. Outre les données quantitatives souvent faciles à récolter (nombre d’artistes invités et de films projetés, etc.), il importe donc également de suivre le parcours des artistes soutenus et de leurs œuvres (répercussions sur la programmation d’autres festivals, prix reçus, accès à un public international, appréciations des cinéastes, etc.).
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Cinema/ Audiovisual Arts
Cultural Value Chain
Production
Distribution