PROJET DE FORMATION DES JEUNES FILLES AUX METIERS DU CINEMA : « CINEDAME »

Where
Côte d'Ivoire
When
2021
Who
L’ONG, « RESIFILLE » / Réseau International de la Jeunesse Féminine
This measure was reported by civil society.
Describe the main features of the measure/initiative: 
‘’CINE-DAME’’ est un projet de l’ONG, « RESIFILLE», intervenant dans la culture, le leadership et l’entrepreneuriat en faveur des jeunes filles. Il résulte d’un constat selon lequel très peu de femmes exercent dans les métiers du cinéma. Et pourtant force est de constater l’aptitude et le talent dont elles disposent pour s’exprimer dans ces métiers. Ce mal est dû au manque de formation. Ce projet constitue donc une plateforme d’échanges d’expériences et d’apprentissage pour les jeunes filles, en vue d’être plus compétitives sur le marché de l’emploi dans tous les domaines du cinéma. Le projet résulte également de la volonté de faire de l’art en général et du cinéma en particulier un moyen de subsistance pour les jeunes filles en Côte d’Ivoire. Il a permis de regrouper 10 jeunes filles qui ont un intérêt pour le ci¬néma et leur donner une formation intense et pratique en la matière, du 06 mars au 04 avril 2020 (cours théoriques en ligne) et de juin 2020 à mars 2021(cours pratiques de tournages à Yopougon à Abidjan). Les objectifs de la mesure sont : - former les jeunes femmes aux métiers et techniques du cinéma en vue de leur autonomisation ; - créer une nouvelle génération de techniciennes en cinéma en vue de dénoncer par le biais des films et diverses productions les préoccupations liées aux femmes ; - donner une formation qualifiante à des jeunes filles et femmes dans les métiers inhérents au cinéma ; - regrouper des jeunes filles et femmes actives dans le domaine du cinéma autour d’un projet ; - ouvrir des débats quant à une perspective de professionnalisation du métier ; - créer une plate-forme d’échange entre les jeunes filles femmes exerçant dans les métiers du cinéma en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le monde ; - doter le domaine du cinéma d’un festival à caractère social et de sensibilisation sur les problèmes relatifs au genre féminin ; - concevoir un outil de valorisation des compétences en vue de développer l’employabilité. Cette mesure favorise la pleine participation et l’engagement de tous les membres de la société contribuant à la diversité des expressions culturelles, en particulier les femmes. Le projet « CINE DAME » a plusieurs phases. La première phase consiste à sélectionner des projets de création ou de réalisation des films de jeunes filles. A la seconde phase, les candidates dont les projets de films ont été retenus devront travailler à la réalisation de leurs films ou création audiovisuelle sur une période bien dé¬terminée et sous la supervision de formateurs. C’est donc une formation pratique appliquée à un projet. La troisième phase est le lieu de présenter devant le public toutes les créations et productions issues de ce labeur. Un festival de court métrage permettra de présenter devant un public les fruits des travaux, aussi bien pour la sensibilisation que pour la commercialisation et la recherche de partenaires. La quatrième phase consiste avec le soutien des partenaires, de trouver des stages-emplois dans les structures de productions ou les stations de télévision. L’ensemble des actions est supervisé par un responsable pédagogique, assisté dans son action par plusieurs formateurs. Cette formation permet de comprendre les fondamentaux des métiers de la cinématographie et de maîtriser l’ensemble des outils qu’exige l’écriture de scénario, ainsi que les prises de vue, de sons, et les tournages jusqu’à la fin du film. Elle est conçue comme un outil de valorisation des compétences en vue de développer l’employabilité des candidates. La formation est sanctionnée par une évaluation théorique et pratique. L’évaluation pratique consiste en la réalisation de deux films : un film collectif et un film individuel.
What are the results achieved so far through the implementation of the measure/initiative?: 
La Phase théorique s’est faite en ligne en raison de la pandémie du Covid-19 du 06 mars au 04 avril 2020 avec dix jeunes filles. La phase pratique consistant en des séances de tournage a débuté en juin 2020, pour s’achever en mars 2021. C’est une formation qualifiante sanctionnée d’une attestation. Les résultats attendus sont : - une nouvelle génération de techniciennes en cinéma est créé en vue de dénoncer par le biais des films et diverses productions les préoccupations liées aux femmes ; - une formation qualifiante est donnée à des jeunes filles et femmes dans les métiers inhérents au cinéma ; - les jeunes filles et femmes actives dans le domaine sont regroupées autour d’un projet et des débats quant à une perspective de professionnalisation du métier sont ouverts ; - une plate-forme d’échanges entre les jeunes filles et femmes exerçant dans les métiers du cinéma en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le monde entier est créé ; - le domaine du cinéma est doté d’un festival à caractère social et de sensibilisation sur les problèmes relatifs au genre féminin ; - un outil de valorisation des compétences en vue de développer l’employabilité de ces jeunes filles est conçu. Perspectives Créer une génération de techniciennes du cinéma capable d’utiliser le cinéma pour soutenir politiques et débats relatifs aux conditions humaines en vue de lutter contre la pauvreté au niveau des femmes.
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Cinema/ Audiovisual Arts
Transversal Priority(ies)
Youth