PROJET DE CREATION DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L'AUDIOVISUEL ET DU CINEMA (CAAC)

Where
Côte d'Ivoire
When
2017
Who
La Commission de l’Union Africaine à travers sa Direction de la Culture
La CAAC
Les Etats membres de l’UA
Key objectives of the measure:

Conscient du rôle que jouent les expressions audiovisuelles et cinématographiques dans le processus d'intégration en Afrique comme un facteur de paix, de compréhension et de prévention des conflits et de croissance socioéconomique ; conformément à la décision de la 2e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA du 10-12/07/2003 à Maputo au Mozambique (EX/CL/Dec. 69 (III)) demandant la création d'une Commission africaine pour le cinéma et l'audiovisuel ainsi qu'un Fonds pour promouvoir l'industrie cinématographique et les programmes télévisuels en Afrique ; Les ministres de la Culture, de la Jeunesse et des Sports des États membres de l’UA ont adopté lors du STC-YCS2 (Juin 2016), la création de la Commission Africaine de l'Audiovisuel et du Cinéma (CAAC)

 

La promotion du secteur de l’Image en Afrique fait partie des objectifs de l’UA tels qu'exprimés dans la Charte, dans le Plan d'action sur les ICC en Afrique (2008) et la Déclaration de Tshwane sur l'audiovisuel et le cinéma (2006)

La création de la CAAC est le résultat des efforts concertés menés par le Gouvernement du Kenya, la Fédération Panafricaine des Cinéastes (FEPACI) et les principaux pays producteurs de films dont l’Afrique du Sud, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, le Ghana, le Mali, le Nigeria le Zimbabwe...

Institution spécialisée de l'UA, la CAAC a pour objectif principal de promouvoir et encourager l'évolution rapide de l'industrie audiovisuelle et cinématographique africaine et de créer les structures appropriées aux niveaux national, régional et continental.

 

Objectifs spécifiques:

-renforcer la coopération entre les États africains dans le domaine de l'audiovisuel et du cinéma

-promouvoir l'utilisation des expressions audiovisuelles et cinématographiques comme facteurs de développement, de création d’emplois, d'intégration, de respect des valeurs et de compréhension mutuelle afin de favoriser la paix et prévenir les conflits

Scope of the measure:
Regional, National, International
Nature of the measure:
financial, institutional
Main feature of the measure:

Archivage et recherche

-Promouvoir la recherche sur l'industrie audiovisuelle et cinématographique de l'Afrique

-Créer des banques de données et des statistiques sur l'audiovisuel et le cinéma africains

-Promouvoir la collecte de la documentation et l'archivage de la littérature orale et des connaissances africaines à l'aide des expressions audiovisuelles et cinématographiques

 

Financement

-Promouvoir la mise en place du Fonds du Cinéma et de l'Audiovisuel en Afrique pour un financement durable de la chaîne de valeur du secteur

-Soutenir la convergence entre les TIC et le cinéma africain

 

Intégration, panafricanisme

-Favoriser la signature d'accords de coproduction, de formation et de partage des installations entre les États membres et améliorer la circulation des cinéastes par-delà les frontières africaines

-Élaborer un atlas cinématographique de l'Afrique

 

Formation, assistance technique

-Encourager la création d'écoles de cinéma régionales

-Promouvoir l'utilisation de l'audiovisuel et du cinéma africains comme un objet d'étude dans les établissements d'enseignement

-Favoriser le renforcement des capacités sur toute la chaine de valeur, et encourager les formations certifiées

-Fournir une assistance aux États membres pour la mise en place et/ou le développement de structures nationales pour la promotion des expressions audiovisuelles et cinématographiques africaines

 

Distribution

-Encourager la création de réseaux numériques et autres pour promouvoir la distribution de films africains sur tout le continent et au-delà

-Encourager les radiodiffuseurs des États membres, et tous les autres canaux de diffusion de contenu, y compris la téléphonie mobile et internet à proposer au moins 60 % des contenus africains dans tous leurs programmes

 

Protection de la propriété intellectuelle

Avoir la capacité d'engager des mesures correctives contre la violation des droits de propriété intellectuelle des ressources audiovisuelles et cinématographiques africaines

Results expected through the implementation of the measure:

Selon l’UA, l'industrie de l'audiovisuel et du cinéma compte pour 5 milliards USD dans le PIB continental, employant environ 5 millions de personnes. En cours de développement, cette industrie devrait croître à plus de 20 millions d'emplois et 20 milliards USD dans la contribution annuelle du PIB.

Les Etats et les Communautés Economiques Régionales (CER) ont la responsabilité d'intégrer l'industrie du cinéma et de l'audiovisuel dans leurs stratégies prioritaires économiques et sociales

 

Résultats spécifiques  attendus:

-l'industrie du cinéma et de l'audiovisuel est intégrée dans les stratégies prioritaires économiques et sociales des Etats et des CER

-les partenariats avec les organisations des secteurs publics et privés sont créés

-l'observatoire de veille et de vérification des contenus africains portés par tous les distributeurs de contenus dans les États Parties et la présentation du rapport au Conseil des ministres sont effectives

-le mécanisme de suivi des programmes de formation des écoles de cinéma dans toute l'Afrique est mis en place

-la Cinémathèque africaine qui détient les principales productions audiovisuelles et cinématographiques de diverses régions de l'Afrique pour la postérité est mise en place

-la facilitation et l’implication des parties prenantes est effective notament pour: - Le Fonds Africain de l'Audiovisuel et du Cinéma portant sur la formation, la commercialisation, la distribution, la production et la diffusion - La Cinémathèque africaine qui protège le patrimoine du continent et les droits des auteurs de films

-5 à 20 millions d'emplois à moyen terme sont créés

-5 à 20 milliards USD dans la contribution annuelle du PIB sont enregistrés

-Une industrie audiovisuelle et cinématographique forte, capable de projeter une image positive de l'Afrique est effective

-l'Agenda 2063, L'Afrique Que Nous Voulons, est une bonne base pour l'exportation de produits et services du cinéma africain vers les publics et clients internationaux

Financial resources allocated to implement the measure:

La CAAC fait partie d'un écosystème de 5 programmes qui mobilise 410 millions USD dans les fonds du programme pour la promotion de cette industrie au cours des cinq prochaines années. Ces ressources seront levées à la fois par le secteur privé et public et seront mises en oeuvre principalement par le secteur privé