Politique culturelle du Togo

Where
Togo
When
2017
Who
Ministère de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique
Key objectives of the measure:

 La politique culturelle du Togo a été adaptée par décret n° 2011-46-PR en date du 30 Mars 2011 et a pour objectif général d'asseoir les bases du développement culturel et artistique et de l'orienter de manière à maximiser durablement son impact sur une vaste gamme d'objectifs de développement.

De façon spécifique, elle se propose de :

- sauvegarder et de promouvoir le patrimoine culturel matériel et immatériel;

- favoriser la créativité;

- créer les cadres et les conditions appropriés du développement culturel et artistique;

- oeuvrer à la promotion des industries culturelles et créatives;

- promouvoir la dimension économique de la culture;

- promouvoir une culture de la paix et de la tolérance, l'identité culturelle ainsi que la diversité et le dialogue interculturel;

- démocratiser l'accès à la culture;

- décentraliser la politique et l'action culturelle;

- promouvoir la coopération culturelle et les échanges entre les Etats, car la mise en réseau et les partenariats deviennent une nécessité au

Togo.

.

Scope of the measure:
International
Nature of the measure:
regulatory
Main feature of the measure:

A travers la politique culturelle adoptée le 30 mars 2011 je Togo maximiser durablement l'impact de la culture sur le vécu quotidien de ses citoyens. La vision est de construire la nation togolaise fondée sur un socle culturel partagé par tous. Pour ce faire, cette mesure prévoit consolider les bases du développement culturel par l’éducation artistique, l’adoption du statut de l’artiste, la législation et la réglementation du secteur, la promotion des droits et libertés culturels, la mise en place des infrastructures culturelles et la formation des ressources humaines. Ladite politique met également un accent particulier sur la vulgarisation des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et la professionnalisation de la presse dans toute sa diversité. Il ’avère aussi indispensable mener des actions susceptibles de conserver et de revaloriser le capital culturel togolais aussi riche que varié. A cet effet, une attention toute particulière est accordée aux fêtes traditionnelles, les festivals, le théâtre, la musique, l’art plastique, l’artisanat et l’architecture. Le cinéma, la littérature et les industries culturelles ne sont pas en reste. La politique culturelle se veut donc inclusive dans la mesure où toutes les couches socioprofessionnelles (les jeunes, les femmes, les communautés de base, la société civile, le secteur privé et la diaspora) seront des leviers aux initiatives de développement culturel.

D’autre part, cette politique prévoit la définition et la mise en œuvre des programmes qui articulent la culture aux autres secteurs d’activités et sa prise en compte dans des programmes intégrés de tous les secteurs. Il est aussi prévu la mise en place d’une stratégie de coopération et de diplomatie culturelle à plusieurs niveaux avec la participation de divers acteurs, notamment le ministère en charge de la culture, ceux des affaires étrangères, du tourisme, les régions et les municipalités, les réseaux associatifs, etc…

 

Results expected through the implementation of the measure:

Les résutats attendus de cette politique culturelle sont:

- une nation unie sur un socle culturel et diversifié est construite;

- la culture comme levier de paix et d'enrichisemment mutuel est promue;

- les créateurs sont reconnus, encouragés et soutenus, de même que les les structures et le initiatives des opérateurs

- les capacités des acteurs culturesl sont durablement renforcés;

- toutes les composantes socio-culturelles du pays contribuent au développment culturel et ont toutes un égal accès aux biens et services culturels

- la politique culturelle extérieure du pays est promue

Financial resources allocated to implement the measure:

Les ressources allouées pour l'atteintes de ces résultats sont celles contenues dans le budget annuel du ministère en charge de la culture. Ce montant varie d'années en années. En 2015 il était de 7 678 054 000 F cfa alors qu'n 2016 il est évalué à 7 950 319 000F cfa.

Le gouvernement bénéficie également du soutien de ses partenaires, dont le Conseil de l'entente qui a financé la première édition du Festival national de danses traditionnelles (FESNAD) à hauteur de 23 000 euros en 2016.

Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creation
Production
Distribution
Participation