Politique commune de développement culturel au sein de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (Acte additionnel n° 06/2013/cceg/uemoa)

Where
Senegal
When
2016
Who
Ministère en charge de la Culture conjointement avec le Ministère de l'Economie et des Finances
Key objectives of the measure:

La politique commune de développement culturel vise à créer les conditions optimales pour la diversification de l’économie et le rayonnement de l’UEMOA dans une perspective de développement durable et de consolidation de la dynamique communautaire. 

De façon spécifique, il s’agit de : 

- susciter et accompagner la dynamique de l’intégration culturelle et économique autour des patrimoines représentatifs, source essentielle de lutte contre la pauvreté ;  œuvrer pour la mise en place d’un cadre législatif et juridique partagé de gestion des ressources culturelles ;  contribuer à l’enracinement et au développement d’un entreprenariat culturel régional actif, tourné vers la promotion des industries créatives ;

 - assurer un statut décent aux acteurs culturels, notamment les artistes ;

- contribuer au développement du secteur par la mise en place de mécanismes de formation adaptée qui promeuvent les métiers de la culture au sein de la jeunesse ; 

- encourager et accompagner les systèmes de lutte efficaces contre le piratage de la propriété intellectuelle et artistique d’une part, et contre le pillage du patrimoine archéologique et ethnographique d’autre part ; 

- encourager et assurer la circulation des acteurs, des biens et services culturels.

 

Scope of the measure:
Regional
Nature of the measure:
institutional
Main feature of the measure:

La reconnaissance et l'affirmation de l'importance de la culture dans la politique économique de l'Union

Results expected through the implementation of the measure:

Les résultats attendus sont de différents ordres :

 D’abord, au niveau du marché régional des arts :

ü le droit d’auteur est mieux protégé et la propriété intellectuelle et artistique sont et respectés à l’échelle de la région ;

ü le marché régional de l’art est intégré et diversifié ;

ü les entreprises culturelles sont plus compétitives et, pourvoyeuses d’emplois et de revenus ;

ü les biens et services culturels produits sont de qualité, labellisés et davantage consommés dans la sous région et demandés au niveau international ;

ü la circulation des acteurs, produits et biens culturels est améliorée dans la sous région ;

ü des événements culturels majeurs diversifiés et mieux organisés sont reconnus.

Ensuite, au niveau des acteurs eux-mêmes :

ü les professionnels sont capables de gérer leurs entreprises et leurs carrières dans un cadre formel ;

ü des métiers novateurs et valorisants sont promus dans les structures de formation spécialisées ;

ü des emplois qualifiés et stables sont créés ;

ü le statut des artistes et des entreprises culturelles est reconnu et promu.

 

Enfin, au niveau de la gestion de l’information sur l’économie de la culture :

ü des statistiques culturelles sont produites régulièrement par les Etats de l’Union et diffusées ;

ü l’information sur la programmation des événements culturels majeurs de la sous région est aisément diffusée et accessible ;

ü l’apport de la culture au développement sous régional est mieux visible sur le plan qualitatif et quantitatif.

 

Financial resources allocated to implement the measure:

Le programme de développement culturel de l’Union Économique Monétaire ouest Africain (UEMOA)  a été adopté le 18 juillet 2014 à Ouagadougou (Burkina Faso), lors de la réunion du conseil des ministres de la culture des États membres de l’Union et bénéficie d'un financement global de Quarante et un milliards de FCFA pour ma période 2014-2020

Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creation
Production
Distribution
Participation