Plateforme professionnelle de la musique du Maroc

Where
Morocco
When
2017
Who
Société ANYA - Agadir
Key objectives of the measure:

Visa For Music - Africa middle east music meeting - est la première plateforme professionnelle de la musique du Maroc, d'Afrique et du Moyen-Orient dont la principale mission est de favoriser la constitution d’un marché de la musique de ses régions afin d’offrir une visibilité optimale et un environnement propice à la créativité et à la professionnalisation du secteur culturel et artistique. Le marché réunit chaque année les professionnels de la filière : artistes, organismes professionnels, agents, maisons de disque, institutions culturelles et fondations, médias et édition, managers, formateurs… Il est également un moyen de dynamiser les industries culturelles et créatives des régions concernées afin de stimuler leurs économies.

Visa For Music s’affirme pour l’Afrique et le Moyen Orient comme le marché international atypique et incontournable des musiques du monde et l’espace interprofessionnel de la filière musicale au Maroc et pour les pays du Sud.

Cette plateforme met la lumière sur la création musicale actuelle et permet aux artistes et aux professionnels de la musique du monde de se rencontrer pour échanger et développer des projets futurs. Visa For Music rassemble et fédère les compétences et les capacités sociales, institutionnelles et économiques autour de thématiques d’importance pour le développement régional.

Scope of the measure:
Local, Regional, National, International
Nature of the measure:
financial, institutional
Main feature of the measure:

Signature d’une convention entre le Ministère de la Culture et la Société ANYA pour une durée de 3 ans (2016-2018).

Results expected through the implementation of the measure:

Les résultats attendus de Visa For Music sont principalement :

  • Positionnement du Maroc en tant que hub artistique ;
  • Promotion des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde ;
  • Encouragement de la mobilité artistique entre les pays africains et ceux du Moyen-Orient ;
  • Développement de la scène musicale de la région ;
  • Amélioration de la condition des artistes des pays du Sud ;
  • Renforcement de la diplomatie culturelle et la visibilité du Maroc ;
  • Renforcement des rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culturel.
Financial resources allocated to implement the measure:
  • Ministère de la culture : co-organisateur et partenaire principal de Visa for music. Il a accompagné le projet depuis son lancement en 2014. Par la convention, signée avec la société en charge de la réalisation de cette manifestation, le Ministère s’est engagé à lui allouer 6 Millions de Dirhams HT (2 Millions de Dhs chaque année), en plus de la mise à disposition d’espace culturels pour la tenue des différentes manifestations (Théâtre Mohamed V, Théâtre Bahnini…)
  • Fondation HIBA (http://www.fondationhiba.ma);
  • Fondation OCP (http://www.ocpfoundation.org);
  • Institut Français au Maroc ;
  • Ambassades étrangères au Maroc ;
  • Fonds arabe des arts et de la culture (AFAC) ;
  • etc.…
Main conclusions of the evaluation of the measure:

Evaluation interne et auprès des participants marocains et étrangers.

Les organisateurs de Visa for music ont pu mesurer les retombées de l’événement pour les artistes participants, de manière qualitative ou quantitative. Pour la première, il s’agit principalement des retombées presse positives ou des prix reçus. Pour la seconde, il s’agit pour l’essentiel du nombre de dates obtenues pour les artistes et des revenus induits (cachets perçus) qui sont le résultat direct de leur passage aux deux premières éditions de Visa For Music.

Visa s’est installé dans le paysage des plateformes du marché de la musique, les résultats obtenus en terme de participation et de dates retenues pour les artistes sont très encourageants. Par ailleurs la dimension africaine et moyen-orientale s’est révélée très porteuse ce qui prélude de la pérennisation de cet événement.

Indicators used to determine impact:
Nombre croissant des artistes participants ;Nombre croissant des professionnels de la musique ;Nombre de contrats signés ;Nombre d’articles dans les médias.
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Music
Cultural Value Chain
Creation
Production
Distribution
Participation