La mise en œuvre de la politique commune de développement culturel au sein de l’UEMOA

Where
Burkina Faso
When
2016
Who
La Commission de l’UEMOA dont le siège est à Ouagadougou
Key objectives of the measure:

Cette politique cherche à « diversifier l’économie sous régionale et assurer le rayonnement de l’UEMOA à travers la création des conditions optimales de développement culturel dans une perspective de développement durable et de consolidation de la dynamique communautaire ». Elle ambitionne de valoriser la culture comme source alternative de création de richesses et de rayonnement de l'UEMOA. Il s’agit de :

  • promouvoir le sentiment d’appartenance à l’Union afin d’assurer l’émergence de la citoyenneté communautaire ;
  • renforcer la dynamique d’intégration des peuples autour des expressions culturelles ;
  • améliorer le cadre juridique de gestion des ressources culturelles ;
  • renforcer la libre circulation des acteurs, des biens et services culturels ;
  • promouvoir les métiers de la culture ;
  • contribuer à l’enracinement et au développement d’un entrepreneuriat culturel régional actif.
Scope of the measure:
International
Nature of the measure:
institutional
Main feature of the measure:

La Politique commune de développement culturel au sein de l’Union a été adoptée par acte additionnel n 06/2013/CCEG/UEMOA du 24 octobre 2013. Son programme de mise en œuvre dénommé « Programme de développement culturel » de l’Union a été adopté en mai 2014.

La mesure est institutionnelle et entre dans le cadre d’une prise en compte structurée de la culture dans les programmes de la communauté. Elle vise la gestion stratégique (politique communautaire) et opérationnelle (Programme PDC/UEMOA)de la culture au sein de l’UEMOA. La mise en œuvre incombe au Département du développement social et spécifiquement à la Direction du patrimoine culturel et arts. Les axes d’intervention de la politique communautaire sont :

  • Axe1 : Développer un marché régional unifié des biens et services culturels ;
  • Axe 2 : Promouvoir les métiers de la culture et la professionnalisation des acteurs et opérateurs culturels ;
  • Axe 3 : Faciliter l’accès des institutions et opérateurs culturels aux financements ;
  • Axe 4 : Améliorer la visibilité des expressions culturelles de l’espace communautaire.

Les experts publics et ceux des OSC du Burkina Faso ont pris part à toutes les étapes de formulation de la politique et de son programme d’opérationnalisation.

Results expected through the implementation of the measure:

Au niveau du marché régional :

  • le droit d’auteur est mieux protégé et la propriété intellectuelle, littéraire et artistique est respectée ;
  • le marché régional des biens et services culturels est structuré et diversifié et productif ;
  • les biens et services culturels produits sont labellisés et davantage promus dans la sous-région et au niveau international ;
  • la circulation des acteurs, produits et biens culturels est améliorée dans la sous-région ;
  • les entreprises culturelles sont plus compétitives, pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus.

S’agissant des métiers de la culture et la professionnalisation :

  • les professionnels sont capables de gérer ou de faire gérer leurs entreprises et leurs carrières dans un cadre formel ;
  • des métiers novateurs et valorisants sont promus dans les structures de formation spécialisées ;
  • le statut des artistes et des autres professionnels de la culture est reconnu et promu ;
  • le rôle des entreprises culturelles est reconnu par les pouvoirs économiques.

En ce qui concerne les financements :

  • les mécanismes de financement de la culture aux niveaux régional et international sont plus accessibles aux institutions et opérateurs culturels ;
  • le mécénat, le sponsoring et les financements innovants sont mis à contribution pour l’appui aux institutions et opérateurs culturels.

Enfin, au niveau de l’information sur la culture :

  • un système régional d’informations sur la culture est fonctionnel ;
  • la culture est inscrite dans les stratégies nationales de développement.
Financial resources allocated to implement the measure:

Le plan d’actions de mise en œuvre de la politique jusqu’en 2020 est estimé à  quarante un milliards trente-sept millions trois cent soixante-dix-sept mille (41.037.377.000) f CFA soit 62.561.000€

Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creation
Distribution
Participation
Production