Intégration de la culture dans les politiques de développement durable

Where
Niger
When
2015
Who
Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs
Ministère du Plan, autres ministères partenaires
Key objectives of the measure:
Depuis l’inauguration des politiques culturelles publiques en Afrique (UNESCO-OUA 1975), la prise en compte de la culture comme facteur de développement économique et social et son intégration dans les plans, programmes et stratégies de développement au niveau national et régional et panafricain ont été progressivement acceptées dans les principes, d’abord par les acteurs de la culture, puis ceux de l’économie. L’approfondissement du processus démocratique et la responsabilisation des populations à la base, à travers la décentralisation, constituent des conditions favorables à la liberté d’expression et d’entreprise dont le secteur culturel a besoin pour son développement. Aussi, la recherche de la croissance économique durable et la lutte contre la pauvreté constituent- elles les impératifs essentiels autour desquels les nigériens se mobilisent aujourd’hui. Plusieurs stratégies et programmes ont été élaborés en prenant en compte le volet culture comme facteur de développement. Il s'agit entre autres de: - la Stratégie de la Réduction de la Pauvreté (SDRP): l’adoption de la Stratégie de la Réduction de la Pauvreté en 2002 confirme cette mobilisation. Cette stratégie a été révisée en 2008 pour devenir « Stratégie de Développement accéléré et de Réduction de la Pauvreté (SDRP)». Elle prend en compte les arts et la culture dans l’une de ses principales composantes : « Grappe nº 1: 2.3.1.croissance forte, diversifiée, durable et créatrice d’emplois ; - le programme pour la renaissance du Niger en son point 3 : « relancer l’économie et promouvoir le développement social à travers des investissements publics ». Il s’agit aussi de prendre en charge notre patrimoine culturel, de l’améliorer, de produire et de commercialiser des produits culturels de qualité afin de développer un secteur aux effets d’entrainement indiscutables sur la croissance économique, sur la création d’emplois pour la jeunesse ; - la déclaration de politique générale présentée devant l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre, Chef du gouvernement soulignait pour le secteur de la culture, des arts et loisirs que le gouvernement « encouragera le secteur privé à investir dans la création artistique et la production cinématographique ». C’est pour vous dire que la dimension économique de la culture n’échappe pas aux pouvoirs publics. Conscient de l’apport inestimable de la Culture dans l’économie, le Gouvernement nigérien, a perçu l’urgente nécessité de créer les conditions idoines pour l’émergence et la promotion de véritables industries culturelles et créatives. C’est dans cette perspective qu’ en relation avec les partenaires techniques et financiers, il a conçu et mis en œuvre le Plan du Développement Economique et Social (PDES) 2012-2015 qui montre sa détermination à œuvrer à la structuration du secteur culturel et de ses industries c’est-à-dire créer les conditions les meilleures pour l’épanouissement de la culture nigérienne et de ses différentes filières afin qu’elles contribuent au développement national . Aussi, en faisant adopter une déclaration de politique culturelle et une loi d’orientation relative à la culture, le ministère en charge de la culture a mesuré toute l’importance du secteur des industries culturelles et créatives et sa contribution au développement économique et social national. C’est ainsi qu’une agence de promotion des entreprises et industries culturelles et un centre national de la cinématographie ont été créés pour promouvoir le secteur de la culture en général et des industries culturelles et créatives en particulier.
Scope of the measure:
Local, Regional, National
Main feature of the measure:
Mise en oeuvre de la mesure : A travers un plan stratégique National de développement culturel dont deux composantes ont été reversées dans le Plan de Développement Economique et Social (PDES) et des programmes sectoriels du Ministère en charge de la culture Le principal défi est l'exploitation rationnelle de la richesse de notre culture pour en faire un véritable outil de croissance inclusive. Les autres défis sont: - le manque de ressources financières et humaines suffisantes - la faiblesse du cadre institutionnel et juridique
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creation
Production
Distribution
Participation