FASHIONOMICS : PROJET DE CREATION D'UNE PLATEFORME EN LIGNE DEDIEE AU GENRE POUR LA PROMOTION DE LA MODE ET DU TEXTILE AFRICAIN

Where
Côte d'Ivoire
When
2017
Who
La BAD à travers son Bureau de l'Envoyée Spéciale sur les questions du genre (SEOG)
Les pays africains, notamment la Côte d’Ivoire et l’Ethiopie
Le Ministère de la Culture et de la Francophonie avec sa Direction des ICC
Le Ministère de l’Entreprenariat, de l’Artisanat et de la Promotion de PME
Les partenaires au développement
Le Ministere de l'Integration Africaine et des Ivoiriens de l'Exterieur
Key objectives of the measure:

La Banque Africaine de Développement, sous la houlette du Bureau de l’Envoyée Spéciale pour les Questions du Genre (SEOG), soutient la croissance des MPME africaines dans les industries créatives, notamment les chaînes de valeur de la mode

 

En utilisant la technologie comme moteur du développement des compétences des ICC africaines, la BAD vise à stimuler la création d’emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes. Guidée par sa conviction que les chaînes de valeur sont essentielles pour stimuler la croissance inclusive, la BAD a lancé l’initiative Fashionomics en mai 2015 au cours des Assemblées annuelles, pour aborder les moyens de renforcer la chaîne de valeur de l’industrie de la mode africaine

 

La main-d’œuvre des secteurs du textile et du vêtement est dominée par la femme et à ce titre, constitue après l'agriculture le 2e secteur le plus important des pays en développement

 

Le SEOG a effectué 1 étude de faisabilité en utilisant comme études de cas, la Côte d'Ivoire et l’Éthiopie.

 

L’objectif visé est la création d’une plateforme en ligne qui permettra de relever les défis auxquels sont confrontés la filière africaine du textile et les créateurs de mode

 

Les résultats de l’étude ont permis d’analyser les secteurs du textile et de la mode, et d’envisager les stylistes comme points d’accès en appui au dit secteur, vu leur rôle et influence au sein de la chaîne de valeur

 

La mission de Fashionomics est de permettre aux femmes et aux jeunes stylistes africains de créer et développer leurs activités

 

Objectifs spécifiques

- Elargir l’accès aux marchés

- Elargir l’accès au financement

- Offrir des opportunités de mentorat et de réseautage

- Développer les compétences du groupe cible

 

La plate-forme facilitera l’accès aux financements en mettant les stylistes en contact avec les banques commerciales et les investisseurs établis, et en exploitant les canaux de financement alternatifs tels que les mécanismes de financement participatif

Scope of the measure:
Local, Regional, National, International
Nature of the measure:
financial, institutional
Main feature of the measure:

Les industries créatives jouent un role important dans l’économie africaine

 

La diversification de cette économies et une meilleure intégration régionale sont des aspects essentiels de l’ambition de la BAD. Avec 13 millions de jeunes Africains rejoignant le marché du travail chaque année, le développement des secteurs à forte intensité de main-d’oeuvre est impératif

 

Les ICC constituent une formidable opportunité, avec à la clé de nouveaux modèles commerciaux pour les pays africains

 

Ces industries font de la culture et de la créativité africaines leur argument de vente distinctif, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du continent, et sont particulièrement attrayantes pour un grand nombre de jeunes, quelque soit le niveau de qualification. Elles génèrent des avantages économiques, et sont le vecteur d’une meilleure intégration et identité régionale africaine pour un continent plus résilient

 

En recourant au TIC comme vecteur de perfectionnement des compétences des industries créatives africaines, la BAD aspire à stimuler la création d'emplois sur le continent, notamment chez les femmes et les jeunes.

 

La plate-forme en ligne Fashionomics va contribuer à améliorer l’inclusion financière des femmes dans le secteur de la mode en Afrique par le biais de:

- L’éducation et la formation sur les questions commerciales et financières adaptées au secteur

- La fourniture d’informations relatives aux marchés

- L’accès aux marchés et aux fournisseurs

- La promotion des activités entrepreneuriales

- La canalisation des financements destinés aux entrepreneurs et aux PME / MPME

 

Avec Fashionomics, la BAD souhaite devenir le chef de file de la promotion des investissements dans le secteur de la mode, en élargissant l’accès au financement pour les entrepreneurs et par l’incubation et l’accélération de start‑ups.

 

La Côte d’Ivoire et l’Ethiopie ont été choisies pour le projet pilote

Results expected through the implementation of the measure:

L’industrie mondiale de la mode devrait doubler de volume au cours des 10 prochaines années, générant, ainsi jusqu’à 5000 milliards de US$ par an. Aux États-Unis 284 milliards de $ sont dépensés chaque année dans la vente d’articles de mode par l’achat de 19 milliards de vêtements. Cela représente une belle opportunité pour l’Afrique à différents niveaux de la chaîne de valeur

 

Fashonomic dédiée aux filières du textile et de la mode jouera un rôle prépondérant dans l’économie du continent poour :

-Renforçer l’inclusion financière des femmes dans le secteur de la mode en Afrique

-Faire de la culture et de la créativité africaines un argument de vente distinctif

-Favoriser un environnement propice aux affaires et en stimulant la productivité et la transformation structurelle vers un marché commun de la mode et du textile africain

-Créer des emplois pour les femmes et les jeunes

-Générer du contenu local, en établissant des MPME et en développant les compétences

-Accélérer la croissance économique et l’industrialisation du secteur

-Renforçer l’intégration régionale et les nouveaux modèles commerciaux, et en stimulant les exportations

 

Résultats spécifiques attendus:

-L’écosystème derrière la plateforme apporte un appui à la chaîne de valeur du secteur

-25 millions d’emplois sont effectivement créés dans les 10 prochaines années et les ICC africaines participent grandement au PIB continental

-L’Afrique se repositionne au sommet de la chaîne de valeur mondiale et produit des vêtements ciblant la classe des consommateurs africains et mondiaux en plein essor

-Les producteurs africains entrent dans les chaînes d’approvisionnement au niveau régional, continental et mondial

-Les industries de la mode et du textile soutenues par les politiques régionales et continentales sont des secteurs économiques viables

-Grace au soutien financier des secteurs publics et privés, ce secteur atteint un niveau de productivité et de compétitivité au niveau mondial

Financial resources allocated to implement the measure:

Information non communiquée

Main conclusions of the evaluation of the measure:

Projet en cours qui découle des résultats de l’étude sur le secteur initiée par la BAD

 

Rapport initial de la période d’essai de prolongation a été livré le 7 septembre, y compris un plan de travail détaillé

 

Prochaine étape :

o    Modifier la plateforme au moyen du retour d’information et corriger les erreurs

 

o    Transférer le site web sur son domaine définitif (fashionomics.afdb.org) ; coordonner avec CIMM

 

o    Alimenter la plateforme avec un contenu réel : données des 50 premiers utilisateurs et sociétés répertoriés

 

o    Commercialiser la plateforme :

      - Campagne sur les réseaux sociaux; créer des profils (Facebook-LinkedIn-Twitter) et commencer à publier du contenu; coordonner avec le service de la communication.

      - Tournée d’information : Lagos-Addis-Abeba-Johannesburg- capitales européennes 

      - Concevoir la stratégie de passation de marché et effectuer la mise en oeuvre de la plateforme définitive (création et gestion)

      - Créer des scénarios de rechange à la fin de la période d’essai si une approche plus dynamique s’impose.

Indicators used to determine impact:
Le 24 août, le SEOG a convoqué un groupe de réflexion d’utilisateurs composé de 55 créateurs et entrepreneurs de mode ivoiriens qui ont effectué une démonstration approfondie des différentes fonctionnalités de la plateforme de Fashionomics. o    Niveau des utilisateurs et des approbations: tout nouveau contenu sera approuvé par le gestionnaire du site. Conserver une structure simple et garantir la fluidité de l’approbation des documents diffusés; o    Le profil des utilisateurs : comment garantir un réseau de professionnels compétents; o    Les risques de copiage o    La valeur différentielle de la plateforme par rapport à Facebook o    Fashionomics doit se transformer en un réseau sûr et fiable: « Je suis membre de Fashionomics » o    Adapter la liste des catégories dans la rubrique « sociétés » o    Possibilité pour la BAD d’accorder davantage de ressources à l'avenir  o    Renforcer la liste de membres des associations existantes o    Rubrique spéciale pour les utilisateurs professionnels immatriculés  o    Ajouter des fonctionnalités de commerce électronique (à envisager après avoir achevé la période d’essai en vue de la finalisation du site web) o    Modération et filtrage de la rubrique portant sur le forum o    Apporter de l’aide aux créateurs pour assurer la qualité des diffusions o    Assurer la fiabilité du site web
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Design
Cultural Value Chain
Creation
Production
Distribution