50- 50 « fifty-fifty » pour les femmes : Égalité et diversité dans le cinéma africain

Where
Burkina Faso
When
2020
Who
UNESCO
Commission Nationale pour l’UNESCO au Burkina Faso
Describe the main features of the policy/measure: 

Le festival panafricain du cinema et de la television de Ouagadougou (FESPACO) est un evenement culturel majeur qui met en exergue la creativite, la richesse et le potentiel du cinema africain et de sa diaspora. C'est aussi une importante plateforme de diffusion qui met en contact les professionnels du cinema et de l'audiovisuel et qui contribue ainsi a l'essor, au developpement et a la sauvegarde du cinema africain.

Cette dynamique ne saurait se poursuivre et conduire a une economie du cinema viable a meme de soutenir durablement un flux continu de production et de distribution, si l'ensemble des acteurs hommes femmes n'est pas pris en compte.

En 50 ans d'existence du FESPACO, aucune femme n'a encore remporte le grand prix du festival : l'Etalon d'Or de Yennenga, du nom d'une figure emblematique de l'histoire du Burkina Faso qui, paradoxalement incarne le parcours d'une femme forte et autonome. Faudrait-il deduire qu'il n'y a pas de femmes realisatrices africaines ?

Ce constat concernant l'Etalon d'or n'est pas isole et est fait dans les autres festivals de cinema : Festival de Cannes : 1 Palme d'or sur 42 remportee par une femme ; Mostra de Venise : 4 Lions d'or sur 41 remportes par des femmes ; Berlinale : 4 Ours d'or sur 45 remportes par des femmes ; Academies des Oscars : 1 Oscar en 84 ans.

Bien qu'il existe une augmentation du nombre de femmes dans le secteur du cinema et de l'audiovisuel, force est de constater que celle-ci font face a des difficultes qui sont : l'acces au financement tel que les subventions ; leur absence au niveau des postes de direction et de decision, les stereotypes ancres dans les mentalites et qui les cantonnent a des roles d'appui.

C'est ce qui justifie cette mesure qui est un plaidoyer pour l'egalite des genres dans les metiers du cinema et de l'audiovisuel. Ce plaidoyer s'est deroule les 24 et 26 fevrier 2019 autour des activites principales suivantes :
- << L'Assemblee des Yennenga : ou sont les realisatrices >> qui a reuni une quarantaine de femmes du secteur du cinema africain et de la diaspora autour des preoccupations liees a leurs metiers, aux contenus et audiences des films, a la structuration du secteur du cinema, au financement et autres freins.
- La table ronde : << 50- 50 << fifty-fifty >> pour les femmes : Egalite et diversite dans le cinema africain >> qui a connu la participation de la Directrice generale de l'UNESCO, Madame Audrey AZOULEY, de l'epouse du Chef de l'Etat Madame SIKA KABORE, du Ministre de la culture, des arts et du tourisme du Burkina Faso, Monsieur Abdoul Karim SANGO, du maire de la ville de Ouagadougou, Monsieur Armand BEOUINDE ainsi que d'eminentes personnalites, les realisatrices, les organisateurs de festivals, les organisations de la societe civile culturelle, les organisations de defense des droits humains et de promotion de l'egalite des genres, etc.

L'objectif general du plaidoyer est de parvenir a integrer dans l'agenda du secteur la question de l'egalite et de la diversite dans le cinema africain, de faire evoluer les mentalites, de susciter une prise de conscience collective et d'encourager la prise de mesures fortes en faveur des femmes dans l'industrie cinematographique.

Les objectifs specifiques sont entre autres :
- faire l'etat des lieux de la situation des femmes africaines dans le cinema et elaborer des messages clairs et concis a l'attention des differents acteurs notamment les decideurs ;
- creer un espace de dialogue et d'echanges d'experiences et de partage de bonnes pratiques entre femmes cineastes,
- sensibiliser et engager les decideurs et ceux qui allouent des ressources et contribuer a la prise de mesures structurantes pour le financement et la pleine participation des femmes cineastes africaines a l'emergence d'une industrie cinematographique,
- sensibiliser sur les droits des femmes dans le cinema et la liberte artistique
Les resultats attendus sont entre autres :
- l'etat des lieux de la situation des femmes africaines dans le cinema est fait et des messages clairs et concis elabores a l'attention des differents acteurs notamment les decideurs;
- les capacites des femmes cineastes ont ete renforcees par le dialogue, les echanges d'experiences et de partage de bonnes pratiques ;
- les decideurs politiques ont pris des engagements en vue de prendre des mesures structurantes pour le financement et la pleine participation des femmes cineastes africaines a l'emergence d'une industrie cinematographique ;
- les acteurs de la chaine du cinema et de l'audiovisuel sont sensibilises sur les droits des femmes et les violences basees sur le genre faites aux femmes dans le milieu.

What are the results achieved so far through the implementation of the policy/measure?: 

Les resultats suivants ont ete atteints :
- l'etat des lieux de la situation des femmes africaines dans le cinema a ete fait par environ une centaine de femmes et d'hommes professionnels du secteur du cinema et les decideurs ont pris la mesure des enjeux ;
- les messages clairs et concis elabores a l'attention des differents acteurs notamment les decideurs sont entre autres : les femmes sont << des realisateurs >> comme les autres ; Il est necessaire qu'il y ait des textes portant sur l'instauration de quota et/ou la parite dans les differents comites que ce soit les jury de selection, d'attribution des prix, de financement des projets cinematographiques ; des mecanismes d'accompagnement dans les domaines specifiques comme la fiscalite, le droit des contrats et de la propriete intellectuelle, etc. des espaces et de cadres pour favoriser la solidarite, les echanges d'experiences entre femmes, entre ainees et la jeune generation interessee par les metiers du cinema ; des mecanismes pour favoriser la coproduction feminine ; la formation des femmes et jeunes filles dans les metiers du cinema ; la structuration, le reseautage des femmes dans les differents corps de metiers du cinema ; la dynamisation des reseaux de femmes du cinema ; de repenser des politiques culturelles afin de tenir compte de l'egalite des genres, de la diversite dans les contenus artistiques ; de lutter contre toutes les formes de violence basees sur le genre dans le secteur du cinema.
- un mecanisme de renforcement des capacites des femmes cineastes a travers la residence UNESCO/NARA pour jeunes realisatrices africaines a ete mis en place et deux femmes burkinabe ont ete selectionnees pour y participer du 28 mars au 02 avril 2020 au Japon. La situation sanitaire mondiale due a la COVID 19 n'a pas permis la tenue de cette activite qui a ete reportee ;
- la delegation generale du FESPACO a participe le 29 aout 2019 a Tokyo au Japon, a un grand gala de projection du film << the Mercy of the jungle >> de Joel KAREKEZI du Rwanda qui a obtenu le grand prix de l'Etalon d'or du FESPACO 2019, suivi d'un symposium sur << le cinema africain au-dela des frontieres, quels nouveaux mecanismes de cooperation >>. Cette rencontre qui s'est tenue en marge de la Conference internationale de Tokyo sur le developpement en Afrique (TICAD7) a ete presidee par la Directrice generale de l'UNESCO Madame Audrey AZOULAY et a permis a la delegation generale du FESPACO d'entamer des echanges de projets de cooperation avec les realisateurs/ producteurs, les responsables de festival, la << National Film Archive of Japon >>, la << Graduate School of Film and New Media >> de Tokyo University of Arts :
- les decideurs des pays presents a la table ronde de plaidoyer se sont pris engages a prendre des mesures structurantes pour le financement et la pleine participation des femmes cineastes africaines a l'emergence d'une industrie cinematographique ;
- la parole s'est liberee sur les violences basees sur le genre faites aux femmes dans le milieu des metiers du cinema et de l'audiovisuel. Les victimes de harcelement sexuel ; de chantage sexuel, de violences verbales et physiques ont temoigne a visage decouvert sur le calvaire qu'elles vivent dans ce milieu professionnel. Elles ont invite les autres dans la meme situation a en faire autant, a ne plus avoir honte mais a oeuvrer pour que leurs bourreaux aient honte.

Financial resources allocated to the policy/measure in USD: 

120000

Partner(s) engaged in the implementation of the measure: 
Name of partnerType of entity
Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO)
Public Sector
Union Nationale des Femmes de l’Image du Burkina Faso (UNAFIB)
Civil Society Organization (CSO)
Has the implementation of the policy/measure been evaluated?: 
NO
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention
Cultural Domain(s)
Cinema/ Audiovisual Arts