The Director-General of UNESCO pays tribute to Imre Kertész, laureate of Nobel Prize in Literature, writer of the Holocaust

imre_kertesz.jpg

Imre Kertész
Csaba Segesvári/CC BY-SA 3.0

 

La Directrice générale a salué la mémoire du grand écrivain hongrois Imre Kertész, Prix Nobel de Littéraire et auteur d’une « œuvre unique sur la mémoire de la Shoah », déporté à Auschwitz à l’âge de 15 ans et décédé jeudi 31 Mars 2016.

« Imre Kertész a consacré sa vie à mettre des mots sur l’innommable, à transmettre la mémoire de la shoah et du Camp d’Auschwitz-Birkenau.  Son œuvre incarne, au sens le plus fort, le rôle et le pouvoir de la culture comme rempart à la barbarie, comme moyen de penser l’horreur et de faire, selon ses propres mots, « de ce monde un endroit habitable ». Dans l’un de ses derniers recueils, « l’Holocauste comme culture », il célébrait le pouvoir de la culture à se redresser des décombres, prenant exemple sur la vitalité de Berlin, sa ville d’adoption, « qui a réussi en un temps étonnamment court à se relever de la ruine matérielle et morale de la guerre, pour devenir une vraie cité cosmopolite, grâce sans doute à son ouverture, à sa curiosité » et à sa culture de « ville littéraire ». Son message touche au cœur du mandat de l’UNESCO et résonne dans toute son actualité, comme un appel à transmettre encore plus haut les valeurs de tolérance et d’ouverture, nourrie par la connaissance de l’histoire.