Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées

Join

« Lorsque vous avez un handicap, savoir que vous n’êtes pas défini par lui est le plus doux des sentiments » – Anne Wafula Strike, athlète paralympique en fauteuil roulant.

Ici réside le sens de la Journée internationale des personnes handicapées, défendre les droits fondamentaux et la dignité humaine de chaque femme et de chaque homme et lui donner les moyens de devenir tout ce qu’il souhaite, malgré le handicap.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 porte la promesse de ne laisser personne de côté, parce que le développement ne saurait être durable s’il n’est pas inclusif et parce que le progrès n’a que très peu de sens s’il n’est pas partagé. Les droits et préoccupations des personnes handicapées doivent être au cœur de tout effort visant à renforcer la résilience des sociétés face au changement et aux pressions qu’il impose et permettre à chacune et à chacun de tirer de lui le meilleur parti.

Les personnes handicapées sont aux avant-postes d’un monde en rapide transformation et de sociétés en pleine mutation, et elles sont tout particulièrement exposées aux conséquences des crises humanitaires et des défis environnementaux. Cette situation ne peut plus durer. Nous devons prendre en considération les personnes handicapées dans toutes nos décisions et politiques. Nous devons tout mettre en œuvre pour faire avancer le Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030, la Charte de 2016 pour l'inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire, ainsi que le Nouveau Programme pour les villes, en œuvrant aux côtés de l’ensemble des gouvernements et partenaires, dans le but d’autonomiser les personnes handicapées en toutes circonstances.

L’UNESCO continuera d’agir dans tous les domaines. À commencer par l’éducation inclusive et la conduite du Cadre d’action Éducation 2030, en s’appuyant sur le guide de l’UNESCO « Assurer l’inclusion et l’équité dans l’éducation » pour promouvoir des systèmes éducatifs qui offrent une chance à tous. Cela passe par l’accès à l’information pour tous, garanti notamment grâce au potentiel des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Cela passe aussi par un soutien à la créativité et aux droits culturels des personnes handicapées, ainsi qu’à leur pleine participation au sport et à l’éducation physique.

En cette journée, le message de l’UNESCO est clair. L’édification de sociétés durables et résilientes requiert l’inclusion, la participation et l’autonomisation de chacune et de chacun, y compris les personnes handicapées. C’est une question d’égalité des droits et de dignité. Il s’agit également de l’avenir meilleur que nous nous efforçons de bâtir pour tous.
 

Join