Les flux de migrations internes et l'accès aux services de santé: le cas de Bogota

Join

Le Human Development Research Initiative est un think-tank d’étudiants cofondé par huit étudiants de Sciences Po en 2016. Leur ambition est de générer des idées et du savoir, avec l’objectif final d’informer et influencer le processus de formation des décisions politiques, créer des espaces pour un débat ouvert et permettre la circulation des ressources intellectuelles afin d’aider les politiques publiques. L’équipe représente plus de trente pays, et a été formée dans les universités les plus prestigieuses au monde. L’idée principale est de pouvoir aider les décisions politiques à changer vers un développement équitable, commun et soutenable pour tous.

Récemment, HDRI a développé une forte collaboration avec l’Inclusive Policy Lab (UNESCO), par le biais de son projet l’Inclusivity Lab. Grâce à celui-ci, HDRI souhaite contribuer à la réflexion collective soutenues par l’UNESCO pour former des villes plus inclusives et multiculturelles dans le monde. HDRI partage avec le Lab de l’UNESCO les valeurs et le partage de connaissances, mais aussi la volonté de rendre les ressources intellectuelles encore plus opérationnelles en les concrétisant dans des politiques publiques.

L’Inclusivity Lab a récemment partagé sa première publication dans laquelle est faite une analyse du problème du déplacement interne en tant que migration forcée à l’intérieur des frontières nationales. En prenant comme étude de cas la Colombie, ce policy brief examine les nombreux problèmes que la capitale colombienne Bogotá, a dû affronter suite à l’interminable conflit armée. La relocalisation des populations rurales fuyant les violences dans la capitale a engendré des tensions entre les « nouveaux arrivées » et la population « hôte » de la grande ville. Cette tension, qui s’aperçoit surtout dans l’accès aux services publiques largement insuffisants, est la cause primaire d’une compétition économique et sociale entre déplacés et hôtes. Les mauvaises conditions sanitaires, les problèmes de logement et l’absence d’un plan de développement équitable, soutenable et inclusif, comportent des risques non négligeables pour une ville aussi étendue et peuplé. L’analyse porte aussi sur les questions d’intégration, de criminalité, de troubles mentaux, et de pauvreté, en lien avec la condition des migrants internes de Colombie. La publication, bien que centrée sur la ville de Bogotá, tente toutefois de dépasser son contexte géographique pour élaborer des recommandations applicables dans chaque pays touché par un conflit et, par conséquence, des déplacements internes.

L'équipe en charge de cette publication a créé un e-team que vous pouvez rejoindre au lien suivant: http://en.unesco.org/inclusivepolicylab/e-teams/hdriidps-and-their-access-health-care-bogot%C3%A0 et où vous pourrez consulter la publication en question. 
 

Join