Cameroun 2016 report

Technical Information
Name of Party: 
Cameroon
Date of ratification: 
22/11/2006
Organization(s) or entity(es) responsible for the preparation of the report: 
 MINAC, MINPMEESA, COMNAT UNESCO, MINTOUL, MINATD
Officially designated Point of Contact: 
Title: 
Mr
First Name: 
 M. MBALLA Jean Claude Commission Nationale pour l’UNESCO : Tél. (237) 699513085 Email : cnucameroun@yahoo.fr
Family Name: 
 Monsieur MBOG BASSONG SIMON PIERRE, sous Directeur de la Diversité culturelle
Organization: 
Ministère des Arts et de la Culture
Mailing Address: 
BP 16 536 Yaoundé
Telephone: 
+237 222 21 90 11
Fax: 
E-mail: 
cnucameroun@yahoo.fr
Name of stakeholders, including civil society organizations, involved in the preparation of the report: 
Name: 
YOUSSOUF née HADIDJA ALIM
Position: 
Présidente
Organization: 
Commission Nat UNESCO
Name: 
Narcisse MOUELLE KOMBI
Position: 
Vice Président
Organization: 
Ministre des Arts et de la Culture
Name: 
SALLY MAÏRIGA
Position: 
Rapporteur
Organization: 
SG Commission Nat UNESCO
Name: 
MBALLA JEAN CLAUDE
Position: 
membre
Organization: 
Commission Nationale pour l'UNESCO
Name: 
MBOG BASSONG SIMON P
Position: 
membre
Organization: 
Ministère des Arts et de la Culture
Name: 
NDOH NDOH MICHEL
Position: 
membre
Organization: 
association SANDJA
Name: 
SADOU AIME
Position: 
membre
Organization: 
association SHINE KAELE
Describe the multi-stakeholder consultation process established for the preparation of this report: 

Au cours de la première session  en septembre 2015 du Comité chargé de la mise en œuvre de la Convention 2005, le Ministère des Arts et de la Culture a été chargé de l’élaboration d’un projet de rapport quadriennal en s’appuyant sur les contributions attendues des Ministères techniques (Petites et Moyennes Entreprises,   l’Economie Sociale l’Artisanat, du Tourisme et des Loisirs, Administration Territoriale et Décentralisation)  et des entrepreneurs culturels.Dans le cadre de la coordination du rapport, le Ministère des Arts et de la Culture a, en collaboration avec la Commission Nationale pour l’Unesco et les différentes contributions, présenté le résumé du rapport et l’action du Cameroun pour promouvoir  la convention et ses principes, a fourni les principaux éléments  pour la partie relative aux politiques culturelles et mesures, a rédigé la partie relative à l’intégration de la culture dans les politiques de développement durable.Après la validation,  au cours d’une 2ème session, du projet de Rapport par le Comité de mise en œuvre de la Convention 2005, la Commission Nationale pour l’Unesco s’est chargée de la transmission du Rapport à l’UNESCO.

Executive Summary
Please summarize in max 3500 characters the main achievements and challenges in implementing the Convention and the outlook for the future. Please note this is not an introduction to the report or an annotated table of contents.: 
RESUME DU RAPPORT :RESULTATS : L’attachement du Cameroun aux valeurs de la diversité culturelle et aux principes de la Convention se traduit par la définition et la mise en œuvre de sa politique culturelle.En matière d’industries culturelles, l’intervention de l’Etat vise à proposer un cadre législatif et réglementaire adapté à leur développement en termes de diversité, de création et de diffusion pour l’ensemble des filières concernées.L’une des missions de la politique culturelle extérieure du Cameroun est de « promouvoir le dialogue entre les cultures et la diversité culturelle ».DEFIS :Mieux faire connaître la Convention et ses principes auprès des professionnels œuvrant dans le domaine culturel,  les médias, le grand public et remobiliser les pouvoirs publics et la société civile autour des enjeux de la Convention.PERSPECTIVES :Trouver des ressources nationales additionnelles pour augmenter les moyens alloués à la Convention à travers le FIDC ;Améliorer la qualité des projets soumis à l’approbation du Comité dans le cadre du FIDC ;Faire un plaidoyer auprès des Etats parties, en particulier ceux en voie de développement, pour une prise en compte de la Convention dans les politiques de développement.2.1.POLITIQUES CULTURELLES ET MESURESDescription narrative de la politique culturelle globale de votre pays :Au cours des dernières décennies, le Cameroun a été amené à développer sa coopération avec les organisations internationales à caractères économique, financier et culturel. Cette évolution s'explique par les nécessités de son développement et le rôle croissant des institutions financières internationales, favorisé par la montée en puissance de la mondialisation.Au plan multilatéral, le Cameroun entretient de fructueuses relations de coopération avec les Institutions ci-après entre autres :•          L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ;•          Le Fonds Monétaire International (FMI) ;•          La Banque Mondiale (BM) ;•          L’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements;•          L’Union Européenne (UE) et les Institutions Régionales africaines ;•          L’UNESCO et l’IESESCO ;•          L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)  et le Commonwealth ; Sur le plan bilatéral, le Cameroun entretient avec ses partenaires traditionnels une politique suivie et efficace. Pour certains pays, ces relations existent depuis 1960 et sont régis par des accords souvent consacrés à la tenue des commissions mixtes, en vue de renforcer lesdits échanges bilatéraux en matière de coopération scientifique, technique et culturelle.Outil de visibilité, la coopération culturelle du Cameroun s’efforce de promouvoir la diversité culturelle et les créations artistiques du pays de par le monde. Outil politique, elle doit prendre une part de plus en plus conséquente et active au sein de la politique internationale du Cameroun. Fondée sur la réciprocité entre les nations et la coopération bilatérale, la coopération culturelle du Cameroun œuvre à la stabilité des relations internationales et doit soutenir de nouveaux enjeux à valeur universelle.
Overview of cultural policy context
Parties shall describe the key objectives and priorities of their current cultural policy and the impact the Convention has had in their formulation or reformulation. They will also report on the opportunities and challenges to promote the diversity of cultural expressions in a digital environment.: 

Nom de la politique /mesure :1

  • Bibliothèque et lecture publique (Domaine du Livre) : Revitalisation de la créativité artistique et renforcement de l’offre de produits culturels dans le secteur du livre et de la lecture.

ObjectifType d’interventionCible X Production,X DiffusionX DistributionX CréationX Participation     X RéglementaireX LégislativeX Institutionnelle    X Artistes/créateursXproducteurs/distributeursXentreprises culturellesX les jeunesXles femmesXles personnes appartenant   aux minoritésX les peuples autochtones 

  • Quels sont les principaux objectifs de la politique :
  • Permettre une production nationale des œuvres dans le domaine du livre et de la lecture grâce à une intervention publique conformément au décret N°2001/389 du 5 décembre 2001, portant création d’un Compte d’Affectation Spéciale pour le Soutien de la politique culturelle.
  • Démocratiser le livre et la lecture en le rendant plus accessible à toutes les cibles.
  • La signature d’une convention le 27 novembre 2015, entre les bibliothèques Sans Frontières et le ministère des Arts et de la Culture dans le cadre du projet « bibliothèque mobile »

 

  • Comment a-t-elle été mise en œuvre ?

Soutien du MINAC à toutes les étapes de la création et de la diffusion littéraire par des appuis financiers directs et aussi par la participation aux activités culturelles liées au livre.Le MINAC soutient également des projets liés au livre et à la lecture, du point de vue institutionnel.Le MINAC organise des rencontres des professionnels du secteur du livre et de la lecture (Salons internationaux, foires, symposium)POLITIQUE /MESURE2Nom de la politique /mesure :i.              Musique : Lutte contre la piraterieObjectifType d’interventionCible X Production,X DiffusionX DistributionX CréationX Participation     X RéglementaireX LégislativeX Institutionnelle    X Artistes/créateursXproducteurs/distributeursXentreprises culturellesX les jeunesXles femmesXles personnes appartenant   aux minoritésX les peuples autochtones a)             Quels sont les principaux objectifs de la politique :Réduire au maximum la piraterie, de permettre aux créateurs (artistes, auteurs, compositeurs) d’obtenir de meilleur chiffre de vente et de permettre à la chaîne de vivre de son art. Cette mesure a été prise en 2006.b)             Comment a-t-elle été mise en œuvre ?Par la création d’association de lutte contre la piraterie de la société civile, par un décret ministériel, par des comités et l’implication des médias pour des campagnes médiatiques.Quels organismes publics sont responsables de sa mise en œuvre ?

  • Comité National de Lutte contre la Piraterie et la Contrefaçon des Œuvres de l’Esprit ;
  • Comité National de Lutte contre la Piraterie.

Quelles ressources ont été allouées pour assurer la mise en œuvre ?Budget d’Investissements publics (BIP) et Fonds privéesc)             Quels défis ont été identifiés dans la mise en œuvre de cette politique/mesure ?L’inondation du marché par les produits de contrefaçons et de contrebandes.

  • La politique /m
Has the Convention been integrated into the policy development process in any of the following ways?: 
a) It is (or has been) the basis for changing one or more policies?: 
Yes
How: 
Elle a inspiré la préparation de l'organigramme du Ministère en charge de la Culture en créant une sous direction de la diversité culturelle au sein de la Direction du Patrimoine culturel. chargée de la promotion des expressions artistiques et culturelles nationales; de  la valorisation des langues nationales, de leur recensement en vue de leur conservation; de la promotion des valeurs culturelles et de la formation de la documentation en matière de patrimoine.
b) It is (or has been) a tool to promote policy discussion?: 
Yes
How: 

Dans sa Constitution de 1996,le Cameroun, consacre la diversité culturelle comme élement fondamental de son existence (cf. préambule de la Constitution de 1996)

c) It is (or has been) a reference for ongoing policy development?: 
Yes
How: 

En reférence à la convention 2005, le gouvernement camerounais a mis en place un fonds spécial d'appui à la politique culturelle d'un montant de1 000 000 000 de FCFA (un Milliard) environ 1 526 717 EUEn outre la loi 2013/003 du 18 Avril 2013 régissant le patrimoine culturel au Cameroun crée un fonds de protection et de valorisation du patrimoine culturel.

❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

Bibliothèque et lecture publique (Domaine du Livre): Revitalisation de la créativité artistique et renforcement de l’offre de produits culturels dans le secteur du livre et de la lecture.

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 
  • Permettre une production nationale des œuvres dans le domaine du livre et de la lecture grâce à une intervention publique conformément au décret N°2001/389 du 5 décembre 2001, portant création d’un Compte d’Affectation Spéciale pour le Soutien de la politique culturelle.
  • Démocratiser le livre et la lecture en le rendant plus accessible à toutes les cibles. 
  • La signature d’une convention le 27 novembre 2015, entre les bibliothèques Sans Frontières et le ministère des Arts et de la Culture dans le cadre du projet « bibliothèque mobile »
c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Regional
National
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
institutional
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 
  • Réseau Camerounais de lecture Publique en 1986 ;
  • Convention du 3 juin 1988 intitulé « aide au livre » avec le gouvernement français ;
  • Convention du 03 décembre 1993 intitulée « appui au développement de la lecture publique » ;
  • Etats généraux de la lecture en 1985 ;
  • Journée de concertation avec les professionnels du livre et de la lecture du 09 décembre 2012.
f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 
  • Budget d’Investissements publics (BIP) et Fonds privées
h. Was this measure introduced or revised in order to: 
Have you taken or supported initiatives involving civil society in activities: 
Promote the objectives of the convention through awareness raising and other activities: 
Yes
Please explain how: 

la société civile est impliquée dans tous les comités chargés de la mise en oeuvre et du suivit de la Convention 2005 au Cameroun à travers les entrepreneurs culturels;

Collect data and share and exchange information on measures adopted at local and international level: 
Yes
Please explain how: 

Dans les opérations d'inventaire et de conservation du patrimoine culturel, les personnes ressources relèvent de la société civile, en l'occurence les historiens, les Hommes de culture et les gardiens de tradition.

Provide spaces where ideas of civil societies can be heard and discussed while developing policies: 
Yes
Please explain how: 

La société civile est impliquée dans l'élaboration de tous les textes de loi régissant le domaine culturel au Cameroun.Dans la mise en oeuvre de ces textes, les commissions créées intègrent les personnalités de la société civile en fonction de leur compétence individuelle.

Implement Operational Guidelines: 
No
Please explain how: 
Other: 
Please explain how: 
Is Civil Society contributing to this report?: 
Yes
Name of the Organization(s): 
association SANDJA,
Association SHINE KAELE

Contribution from Civil Society

This section is to be completed with information provided by civil society: 
Has the civil society taken initiatives to: 
Promote the principle and the objectives of the Convention locally and internationally: 
Yes
Please explain how: 

Au niveau local, la coalition Camerounaise pour la diversité culturelle a organisé trois seminaires sur d'information et de formation sur la Convention 2005:du 25 au 28 Mars 2014 à Yaoundédu 7 au 19 Avril 2014 à Doualadu 12 au 14 Juin à Kribi

Promote ratification of the Convention and its implementation by governements: 
No
Please explain how: 
Bring the concerns of citizens, associations and enterprises to public authorities, including vulnerable groups: 
Yes
Please explain how: 

Les différents syndicats et les sociétés des droits d'auteurs et droits voisins (SOCILADRA, SOCAM, CMC) sont très actifs au Cameroun pour faire entendre leur voix et defendre leurs intérêts dans le cadre de Convention 2005 ratifiée par le Cameroun

Contribute to the achievement of greater transparency and accountability and accountability in the cultural governance: 
Yes
Please explain how: 

Ils procèdent au recouvrement et à la répartition des Droits d'auteur et droits voisin entre les artistes

Monitor policy and programme implementation on measures to protect and promote diversity of cultural expression: 
Yes
Please explain how: 

L'organisation des Festivals du NGONDO, NGOUON,DU MPOO, DU LABI BAYA, du NYEM YEM ... vise cet objectif. En outre, le gouvernement organise tous les deux ans le Festival National des Arts et de la Culture (FENAC) qui réunit l'ensemble des traditions culturelles nationales.

Build capacities in domains linked to the Convention and carrying out data collection: 
Yes
Please explain how: 

Au cours des festivals (Ecrans Noirs, Abok Ingoma, le FENAC....) plusieurs seminaires de formation et échanges interprofessionnelles ont lieu.

Create innovative partnerships with the public and private sectors and with civil society of other regions of the worlds: 
Yes
Please explain how: 

Des rencontres organisées couvrent souvent la sous région voir même le Monde.

Challenges encountered or foreseen to implement the Convention: 
Manque de moyens financiers pour couvrir tout le territoire national
Solutions found or envisaged: 
Organiser des séminaires d'information de proximité.
Activities planned for next 4 years to implement the Convention: 
Vulgariser la Convention 2005
Formation des entrepreneurs culturels à la mise en oeuvre de la Convention 2005
Renforcement des capacités des entrepreneurs culturels sur le montage et le suivi des projets dans le cadre du FIDC
Supporting attachment provided by the Civil Society: 
Describe main results achieved in implementing the Convention: 

- création d'un ministère spécifique chargé de la culture- création d'un fonds d'appui à la politique culturelle- réactualisation de l'Organigramme du Ministère en charge de la culture 

Challenges encountered or foreseen to implement the Convention : 

Le plus grand défi rencontré est celui du financement des activités d'information et de formation des entrepreuneurs culturels

Solutions found or envisaged to overcome those challenges: 

L'accroissement du budget de l'Etat en matière de politique culturelleLa recherche d'autres financements au près des partenaires tels que l'UNESCO, l'ISESCO, OIF...

Steps planned for the next 4 years: 

- la vulgarisation de la Convention 2005 sur tout le territoire- la formation des entrepreneurs culturels à la mise en oeuvre de la convention 2005- le renforcement des capacités des entrepreneurs culturels au montage et suivi des projets dans le cadre du FIDC- lobbying au près de l'Etat en vue de la mise en oeuvre intégrale de la Convention 2005- renforcer le Comité interministériel de suivi de la mise en oeuvre de la Convention 2005

1. Economy and Finance: 
1.1. Total Flows of Cultural Goods and Services: 
1.1.a Cultural Goods: 
Total exports in cultural goods: 
USD: 
Year: 
Source: 
Total imports in cultural goods: 
USD: 
Year: 
Source: 
1.1.b Cultural Services: 
Total exports in cultural services: 
USD: 
Year: 
Source: 
Total imports in cultural services: 
USD: 
Year: 
Source: 
1.2 Contribution of cultural activities Gross Domestic Product: 
Total GDP: 
USD: 
Year: 
Source: 
USD: 
Year: 
Source: 
Which methodology was used to calculate the share of culture in total GDP?: 
1.3. Government expenditure on culture: 
Total government expenditure: 
USD: 
Year: 
Source: 
Share of culture in government expenditure: 
USD: 
Year: 
Source: 
2. Books: 
(a) Number of published titles: 
Num: 
Year: 
Source: 
(b) Number of publishing companies: 
Total all companies: 
Num: 
Year: 
Source: 
Small Size Companies: 
Num: 
Year: 
Source: 
Medium Size: 
Num: 
Year: 
Source: 
Large Size: 
Num: 
Year: 
Source: 
(c) Bookshops and sales: 
Bookstore chains: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Independent Book stores: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Book stores in other retail: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Online Retailers (labels): 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
(d) Translation flows: 
Number of published translations: 
Num: 
Year: 
Source: 
3. Music: 
(a) Production / Number of albums produced: 
Physical Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Digital Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Independent Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Majors: 
Num: 
Year: 
Source: 
(b) Sales / Total number of recorded music sales: 
Physical Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Digital Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
4. Media: 
(a) Broadcasting audience and share: 
Year: 
Source: 
Programmes: 
(b) Broadcasting media organizations: 
Year: 
Source: 
Ownership: 
Public: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Private: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Community: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Not specified: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Total: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
(c) Newspapers: 
Year: 
Source: 
Publishing format - printed: 
Free Only: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Paid Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Both Free and Paid: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Publishing format - both printed and online: 
Free Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Paid Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Both Free and Paid: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Total: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
5. Connectivity, infrastructure, access: 
Number of mobile phone subscribers per 1000 inhabitants: 
Num: 
Year: 
Source: 
Number of households with Internet access at home: 
Num: 
Year: 
Source: 
Number of individuals using the Internet: 
Num: 
Year: 
Source: 
Percentage of people participating in cultural activities at least one time during the last 12 months: 
6. Cultural Participation: 
Activity (in %): 
Cinema: 
Female: 
Male: 
Total: 
Theatre: 
Male: 
Total: 
Dance (including ballet): 
Female: 
Male: 
Total: 
Live concert/musical performance: 
Female: 
Male: 
Total: 
Exhibition: 
Female: 
Male: 
Total: 
TOTAL: 
Female: 
Male: 
Total: 
Is there any available data on the reasons for the non participation in cultural events?: 
Main reasons for non-participation (in %): 
Too Expensive: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of Interest: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of time: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of information: 
Female: 
Male: 
Total: 
Too far away: 
Female: 
Male: 
Total: 
Other: 
Female: 
Male: 
Total: 
7. Additional clarifications: 
Additional Annexes (if any): 
Title: 
Ms
First Name: 
YOUSSOUF
Family Name: 
HADIDJA ALIM
Organization: 
MINISTERE DE L'EDUCATION DE BASE
Position: 
PRESIDENTE DE LA COMMISSION NATIONALE DU CAMEROUN POUR L'UNESCO