Côte d'Ivoire 2016 report

Technical Information
Name of Party: 
Côte d'Ivoire
Date of ratification: 
16/4/2007
Organization(s) or entity(es) responsible for the preparation of the report: 
Ministere de la Culture et de la Francophonie (MCF) | Direction des Industries Culturelles et Creatives (DICC)
Commission Nationale Ivoirienne pour l'UNESCO
Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur (MIAIE)
Officially designated Point of Contact: 
Title: 
Ms
First Name: 
LUCILE ESTHER
Family Name: 
KOUASSI BLE
Organization: 
MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE (MCF) / DIRECTION DES ICC
Mailing Address: 
BP V 39 ABIDJAN / PLATEAU CITE ADMINISTRATIVE / TOUR E, 19 eme ETAGE
Telephone: 
+225 20 33 51 81 / +225 07 75 92 77
Fax: 
+225 20 21 24 96
E-mail: 
sterkouassi@yahoo.fr
Name of stakeholders, including civil society organizations, involved in the preparation of the report: 
Name: 
ZABAVY Nana
Position: 
Responsable Culture
Organization: 
Commission Nationale Ivoirienne pour l'UNESCO
Name: 
OKA Valerie
Position: 
Conseiller Technique en charge de la Culture et des Industries Culturelles
Organization: 
Ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens
Name: 
KONE Donikpo
Position: 
Conseiller d'Action Culturelle, Expert de la Convention 2005
Organization: 
Mairie de Yopougon
Name: 
COULIBALY Sandra
Position: 
RTI Distribution Manager
Organization: 
RTI distribution / MINISTERE DE LA COMMUNICATION
Name: 
KONE Sahifoulaye
Position: 
en charge du département multimédia
Organization: 
RTI / MINISTERE DE LA COMMUNICATION
Name: 
YAPI née KOUASSI Yao Patricia
Position: 
Sous Directrice du Contentieux
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
KOUAHO Nouho Ouattara
Position: 
Directeur des Affaires Juridiques, de la Règlementation et du Contentieux au Ministère de l'Entrepre
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
KOBENAN Souleymane
Position: 
Sous Directeur de la Règlementation
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
N'DRI Kouakou
Position: 
Directeur du Partenariat, de l'Accès au Financement et aux Marchés à la Direction Générale des PME
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
ASSEMIEN Yapo Antoine
Position: 
Directeur de l'Encadrement et de l'Innovation de l'Artisanat à la Direction de l'Artisanat
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
KOUE
Position: 
Sous Directeur des Etudes et de l'Organisation Professionnelle à la Direction de l'Artisanat
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
DIOMANDE Moussa
Position: 
Conseiller Technique
Organization: 
Ministère de l'Entrepreneuriat National, de l'Artisan
Name: 
COFFIE Serge
Position: 
Conseiller Technique
Organization: 
Ministère de l’Economie numérique et de la poste
Name: 
AKA WALEMIN Hortense
Position: 
Directrice de la Valorisation des Compétences Féminines
Organization: 
Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille
Name: 
TAPE Christian
Position: 
Directeur de la DERI
Organization: 
Ministère d’Etat, ministère du Plan et du Développeme
Name: 
EFFIMBRA K. Nicolas
Position: 
Directeur de la Vie Scolaire
Organization: 
Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseigneme
Name: 
GBA TEAN Jean Michel
Position: 
Chef du service analyse et étude économique à la DGE
Organization: 
Ministère auprès du Premier Ministre, charge de l’Eco
Name: 
SOMMET Jean Marie
Position: 
Directeur General
Organization: 
Ministère du Tourisme / Côte d’Ivoire Tourisme
Name: 
KOUASSI-BLE Esther
Position: 
Directrice Des ICC
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
ZECKET Anicet
Position: 
Sous directeur du Cinéma
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
N’KOUMO Henri
Position: 
Directeur du Livre
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
COULIBALY Mamadou Lamine
Position: 
Chef de Service, Service de la Planification, des Statistiques et de l’Economie Culturelle (SPSE)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
ZONGO Moussa
Position: 
Agent, Service de la Planification, des Statistiques et de l’Economie Culturelle (SPSE)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
ABISSA Hervé
Position: 
Directeur de la Règlementation et du Contentieux
Organization: 
Ministère de la Culture et de la Francophonie
Name: 
GALATY Floren
Position: 
Directeur de la Francophonie et de Coopération Culturelle
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
BOFFOUO Kouamé Pierre
Position: 
Direction de la Francophonie et de Coopération Culturelle
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
LAKPO Serge
Position: 
Sous Directeur / Direction de la Règlementation et du Contentieux
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
COULIBALY-DIAKITE Zoumana
Position: 
Directeur des Infrastructures et des Equipements Culturels (DIEC)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
YABA Edwige
Position: 
Chargé d'Etudes / Direction des Infrastructures et des Equipements Culturels (DIEC)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
ATSAIN Viviane
Position: 
Sous Directrice / Office National du Cinéma de Côte d'Ivoire (ONAC-CI)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
KONE Dodo
Position: 
Palais de la Culture d’Abidjan
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
BEKOUAN Hortense
Position: 
Directrice / Centre d'Actions Culturelles d'Abobo (CACAB)
Organization: 
Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
GBANE Oumar
Position: 
Agent, Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire (MCCI)
Organization: 
 Ministères de la Culture et de la Francophonie
Name: 
KABORE Jean Philipe
Position: 
Secrétaire Exécutif
Organization: 
Comité National de Migration vers la TNT (CNM-TNT) de C
Name: 
OKA N'Guessan
Position: 
Conseiller du Directeur
Organization: 
Comité National des Jeux de la Francophonie (CNJF)
Name: 
AGBO Komlan
Position: 
Directeur de la Culture
Organization: 
UEMOA
Name: 
MARTINS Angela
Position: 
chef de division culture et arts
Organization: 
UNION AFRICAINE
Name: 
LOMANOIS Abbé
Position: 
Directeur Général
Organization: 
KIDA COMMUNICATION
Name: 
Léon SAKY
Position: 
Conseiller de la Présidente
Organization: 
Fondation Tapa
Name: 
KASSI MEMEL Silvie
Position: 
Présidente
Organization: 
Fondation Tapa
Name: 
YAO Sery Lydie
Position: 
Présidente
Organization: 
Fondation REM'DE
Name: 
BEKOUAN Hortense Z.
Position: 
Présidente
Organization: 
o Association AWALET-Arts et Culture
Describe the multi-stakeholder consultation process established for the preparation of this report: 

Le Ministère de la Culture et de la Francophonie (MCF), chargé de la coordination du rapport quadriennal, dans un processus participatif et consultatif, en collaboration avec la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO, a mis en place un Comité de travail et a organisé plusieurs rencontres de concertations et de collectes d’informations, impliquant les principales parties prenantes, acteurs gouvernementaux (ministères sectoriels concernés par les ICC) et non gouvernementaux (Privés et ONG)Présidée par le Cabinet du MCF, l’ouverture des travaux s’est faite en présence des médias. Pour introduire le sujet, la Convention 2005 et le cadre de rédaction du rapport ont été présentés à l’assemblée. Cette introduction en la matière a permis à chaque participant de mieux appréhender la Convention, ses principes directeurs et l’objet du rapport périodique tel que défini à l’Article 9 Partage de l’information et transparenceAfin de mieux cerner les attentes du groupe de travail et réunir les sources d’informations existantes, chaque partie prenante citée ci-dessus a reçu le " Document Cadre des rapports périodiques quadriennaux sur les mesures visant à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles », suivant les directives opérationnelles de la ConventionUn Comité de rédaction a été mis en place. Une fiche (questionnaire) à renseigner a été transmise à chaque partie prenante. Les données ainsi collectées ont été clarifiées et ajustées en liens directs avec les personnes qui ont fourni l’information. Pour finaliser le travail, des rencontres individuelles se sont tenuesGrâce à une collaboration étroite avec les parties prenantes un premier draft de projet de rapport compilant toutes les fiches renseignées a été élaboréUne fois révisé par le Comité de rédaction, le projet de rapport a été envoyé une dernière fois aux parties prenantes pour validationUne rencontre de restitution du rapport final a eu lieu au MCF

Executive Summary
Please summarize in max 3500 characters the main achievements and challenges in implementing the Convention and the outlook for the future. Please note this is not an introduction to the report or an annotated table of contents.: 
La culture est devenue une dimension réelle du développement de la Côte d’Ivoire en voie d’émergence qui choisi d’investir dans l’identité, l’innovation et la créativité pour ouvrir de nouvelles voies de développement--> La CI a renforcé le cadre règlementaire culturel. Il s’agit surtout de l’adoption de la Politique Culturelle Nationale, des lois relatives, au Cinéma, au Livre, à l’Artisanat, aux Droits d’Auteur, à la promotion des PME, et à l’économie numériqueDes mesures incitatives en faveur des ICC ont été mises en place avec la participation de toutes les parties prenantes--> Le pays a étendu sa coopération culturelle en actualisant ses accords et, en en signant de nouveauxPour l’émergence de marchés viables, la coopération avec les organismes internationaux, les CER et l’UA; a permis un soutien aux manifestations tels que le MASA, le FEMUA, …--> Dans le cadre de la coopération préférentielle, avec l’OIF, le Campus Senghor CI, propose 1 cursus culture/ICCLa CI a été choisie pour l’organisation des Jeux de la Francophonie de 2017Le DISCOP ABIDJAN, plus grand marché francophone de contenu audiovisuel est le résultat d’1 PPP entre l’Etat et la sté BASIC LEAD--> La culturele prise en compte dans les stratégies de développement va assurer une croissance équilibrée, dont les priorités reposent sur les 4 piliers du PND 2016-2020. A savoir, La Côte d’Ivoire : puissance industrielle; nation unie dans sa diversité culturelle; nation démocratique; ouverte sur le mondeSuite à 1 étude d’impact socio-économique de la culture sur le développement en CI, l’Etat est maintenant doté de données chiffrées sur les ICCL’intégration culturelle africaine constitue aussi un chantier très important--> Face au nouvel environnement technologique, les mesures prises par l’Etat vont donner accès à la culture à toutes les populations ivoiriennes et favoriser la création de contenus locaux, en languesL’enjeu majeur de la TNT et de la libéralisation de l’espace audiovisuel en CI est la qualité et la pertinence du contenu pour les populations localesD’ici 2017, la CI avec la TNT, va passer de 2 à 10 chaînes de TV gratuitesLe programme 1 citoyen, 1 tablette, 1 connexion va permettre à toute la population d’accéder aux TIC, à la culture, au savoir...-->  Le gouvernement conduit des actions pour relever les défis en matière d’équité et de genre, entre autres, la mise en place: de l’Observatoire National de l’Equité et du Genre; du Conseil National de la Femme; du Fonds National «Femmes et Développement» et du Fonds d’Appui aux Femmes de CI pour la réalisation d’activités génératrices de revenus. Des mesures pour soutenir les femmes en tant que créatrices et bénéficiaires d’expressions culturelles ont été prisesLe gouvernement a mis en place des programmes en faveur des jeunes. Entre autres, le Programme d’Appui à l’Amélioration de l’Employabilité des Jeunes, le Projet Emploi Jeunes et de Développement de Compétence, le Fonds National de la Jeunesse. En termes de programmes culturels, l’état a initié notamment Clap Ivoire et le FENACMICSL’ensemble des mesures prises démontre la volonté de la CI de faire des ICC, un pilier fort de croissance socio-économique répondant aux ODD, tout en mettant en œuvre la Convention.
Overview of cultural policy context
Parties shall describe the key objectives and priorities of their current cultural policy and the impact the Convention has had in their formulation or reformulation. They will also report on the opportunities and challenges to promote the diversity of cultural expressions in a digital environment.: 

Le pays dispose aujourd’hui d’une loi portant Politique Culturelle de la Côte d'IvoireLa Politique Culturelle Nationale en vigueur est l’expression de la vision qu’a l’Etat de l’organisation et de la gestion des arts et des lettres, des règles sociales, des traditions et des croyancesIl s’agit d’affirmer la personnalité culturelle ivoirienne tout en restant attentif et réceptif aux apports extérieurs afin de permettre à l’Ivoirien de parvenir à un meilleur équilibre et d’assurer la réalité de notre exception culturelle à travers la grande diversité d’expression, dans le contexte exigeant de la mondialisation et des nouvelles technologies numériquesCes objectifs ne peuvent se réaliser dans la durée que s’ils s’inscrivent dans un cadre institutionnel susceptible de garantir la cohésion nationale et de promouvoir notre patrimoine culturel aux fins de transformer profondément la société ivoirienne par l’édification d’un Ivoirien nouveau capable de relever le défi du développement durable de la Côte d’IvoireEn somme, la Politique culturelle ivoirienne en vigueur constitue un atout majeur pour la poursuite des réformes et la création d’un environnement favorable aux investissements. Cela aboutira, à renforcer la paix et la cohésion sociale, au rayonnement de la Côte d’Ivoire, grâce à une industrie culturelle et créative, structurée, professionnelle et compétitive, au fait des technologies numériques englobant toutes les chaines de valeurs (formation, création, production, distribution/diffusion, participation/jouissance)Favorisant l’accès aux nouvelles technologies, l’Etat s’est engagé à rechercher les meilleurs moyens de susciter des synergies entre les nouveaux médias, les moyens de communication traditionnels et les nouvelles formes de réseaux sociauxAussi, faut-il le rappeler, tous les investissements opérés dans le secteur de la Culture permettront à terme, à ce secteur de contribuer au PIB dans les proportions de  5 à 7%

Has the Convention been integrated into the policy development process in any of the following ways?: 
a) It is (or has been) the basis for changing one or more policies?: 
Yes
How: 
Reconnue comme étant le document de référence internationale pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, la Convention 2005 a servi de cadre en faveur du développement des Industries Culturelles et Créatives nationales.La loi sur la politique culturelle (présentée ci-après en Mesures 1) est un texte cadre. Elle donne les orientations générales quant à la vie culturelle en CI. Avant ce texte il n’existait aucune règlementation générale. Les textes en vigueur étaient sectoriels.
b) It is (or has been) a tool to promote policy discussion?: 
Yes
How: 

La majorité des grandes rencontres d’envergures regroupant les parties prenantes, les politiques et les décideurs aux sujets des ICC se réfèrent essentiellement à la Convention 2005 comme norme juridique internationale à force de loi contraignante. C'est un document normatif international pour développer ce secteur industriel en pleine expansion.

c) It is (or has been) a reference for ongoing policy development?: 
Yes
How: 

La Convention 2005 sert de référence nationale en faveur du développement des Industries Culturelles et Créatives (ICC). Elle a ainsi favorisé l’élaboration et l’adoption de plusieurs lois sectorielles (cinéma, livre) et la mise en place d’une direction des Industries Culturelles et Créatives chargée d’élaborer une politique nationale des ICC

❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI PORTANT POLITIQUE CULTURELLE NATIONALE DE LA COTE D'IVOIRE

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

La loi n° 2014-425 du 14/07/2014 Portant Politique Culturelle Nationale de la Côte d’Ivoire a pour objectif de garantir la sauvegarde du patrimoine culturel national et de professionnaliser le secteur des arts et de la culture, en vue de placer la culture au centre des stratégies du développement Objectifs spécifiques notamment:• Protéger et promouvoir la riche diversité des expressions culturelles ivoiriennes• Réaliser l’intégration culturelle nationale et favoriser la cohésion sociale et le dialogue entre les peuples• Développer la recherche culturelle comme moyen indispensable à l’affirmation et à l’enrichissement des identités culturelles nationales • Structurer, moderniser et professionnaliser les métiers de l’art et de la culture• Renforcer la chaine de valeur des ICC• Encourager la création et la production artistique• Promouvoir la créativité et l’innovation numérique• Développer la distribution et commercialisation des biens et services culturels ivoiriens• Promouvoir le droit d’auteur et les droits voisins et renforcer les capacités des organes nationaux de protection• Accroitre les ressources financières à affecter à la culture, notamment aux ICC• Développer la capacité de la culture à accroitre sa part dans l’économie nationale et favoriser l’émergence des ICC• Prioriser les paramètres culturels dans les plans et programmes de développement• Favoriser la décentralisation de la vie culturelle notamment l’installation d’infrastructures culturelles sur toute l’étendue du territoire• Favoriser le libre accès de toutes les populations aux arts, à la culture et à l’éducation artistique• Renforcer les coopérations culturelles et encourager la compréhension entre les nations et les peuples par les échanges culturels• Veiller à inclure dans les accords de coopération économique 1 close dédiée au commerce de biens et services culturels• Exporter et faire rayonner la culture ivoirienne dans le monde

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

Cette loi couvre les domaines suivants:•La règlementation du secteur d’activités culturelles et la promotion des droits de la propriété intellectuelle•L’organisation et la gestion de l’action culturelle•La protection, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel national•L’appui à la création culturelle et artistique•Le financement de la culture et la coopération culturelle•La protection sanitaire et sociale des créateurs•La corrélation genre & culture•Le renforcement de la cohésion sociale•La promotion des ICC•L’aménagement du territoire et l'élargissement de la décentralisation de l’action culturelle Elle dispose de 102 articles regroupés sous 15 titresTitre I: Définition des conceptsTitre II: Objet, champ d’application, objectifs et principesTitre III: Recherches culturelles, inventaire, conservation, promotion, protection du patrimoine culturel et information documentaireTitre IV: Développement des langues nationales, littérature orale et alphabétisationTitre V: Protection du droit d’auteur et statut des artistesTitre VI: Education et formation artistique et culturelleTitre VII: Décentralisation et aménagement culturel du territoireTitre VIII: Relation culture et développementTitre IX: Coopération culturelleTitre X: Développement de la lecture publique et des filières artistiquesTitre XI: Economie de la cultureTitre XII: Financement de la cultureTitre XIII: Infrastructures culturellesTitre XIV: Valeurs culturelles, croyances, pratiques culturelles et pouvoir traditionnelTitre XV: Organisation et gestion de l’action culturelle A l’international, notamment :•Encourager la compréhension entre les peuples par des échanges culturels valorisant la richesse de la diversité de nos expressions culturelles•Harmoniser la Politique ivoirienne avec les dispositions issues des conventions africaines et mondiales en matière de culture, notamment la coopération préférentielle, art.16/Convention

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

Cette loi vise à créer un cadre favorable pour structurer le secteur des activités culturelles à même de jouer les premiers rôles dans le positionnement de la Côte d'Ivoire sur l'échiquier mondial. Il s'agit d'affirmer, de manière active, la personnalité culturelle ivoirienne tout en restant attentif et réceptif aux apports extérieurs RESULTATS ESCOMPTESο L’inventaire, la sauvegarde, la protection, la promotion et la mise en valeur du patrimoine culturel national sont effectifsο La protection de la totalité de la production nationale scripto-audiovisuelle est mise en place, notamment, par des mesures fiscales préférentiellesο Une meilleure protection du droit d’auteur et du statut des artistes sont instituésο Les capacités des principaux acteurs sont renforcéesο Le soutien à la formation/création/production/diffusion/commercialisation/participation, accès à la culture sur toute l’étendue du territoire est encouragéο Le rôle des médias et des TIC dans la diffusion et la promotion de la culture nationale est renforcéο La décentralisation de la vie culturelle est effective grâce au transfert des compétences aux collectivités locales qui ont à charge de construire des infrastructures culturelles, de promouvoir la diversité des expressions culturelles et l’identité de leurs terroirsο L’état reconnaît la dimension culturelle du développement et en tient compte dans tous les programmes de développement économique ou d’aménagement du territoireο Une attention particulière est accordée aux femmes et aux jeunesο Les besoins et les conditions particulières en matière de culture sont pris en compte pour tous les groupes sociaux, minoritaires et autochtonesο Les coopérations sud-sud et nord sud renforcées encouragent la circulation des artistes et de leurs œuvres, ouvrant l'accès à des nouveaux marchésο La culture est confirmée comme un moteur essentiel d’une économie émergente

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

==>    Budget de l'Etat consacré au Ministère de la Culture et de la Francophonie==>    Fonds de Soutien à la Culture et à la Création Artistique (FSCCA) d’un montant de 1,4 milliard de Fcfa==>    Fonds de soutien à l’Industrie du Cinéma (FONSIC)

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI RELATIVE A L’INDUSTRIE DU LIVRE

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Prenant la mesure de l’importance du livre dans le développement du pays, la CI a instauré une politique visant à développer des activités éditoriales, structurer le secteur de l’Edition et renforcer les performances de la chaine de valeurNotre législation était pour l’essentiel muette sur l’organisation des activités de conception, d’édition, de diffusion, de commercialisation et de promotion de l’industrie nationale du livre. De même pour les questions relatives aux appels d’offres internationaux, notamment concernant la préférence nationale, le traitement du contrôle des éditions, la protection du droit d’auteur et les mesures de promotion de l’offre de publication La CI est maintenant dotée d’un cadre normatif global à même de répondre aux préoccupations liées aux principales activités de la chaine du livre La loi N0 2015-540 du 20/07/2015 relative à l’industrie du livre a pour objectif principal de régir l’industrie du livre. Elle vise la professionnalisation de toute la chaine du livre et son financement Objectifs spécifiques: Promouvoir les livres et réduire l’analphabétisme Favoriser le maintien de la diversité culturelle dans ce secteur Assurer à tous, particulièrement aux jeunes, l’accès à l’information et aux savoirs Structurer, renforcer les compétences et professionnaliser le secteur Consolider la chaine de valeur et améliorer la qualité tout en restant compétitif sur les marchés Faire bénéficier de tarifs préférentiels aux livres imprimés et édités en CI Soumettre les métiers du livre à un régime de déclaration préalable Renforcer la protection des droits d’auteur:Toute édition, reproduction, distribution et diffusion doivent être conformes aux dispositions prévues par la règlementation relative au droit d’auteur en vigueur Promouvoir les livres ivoiriens à l’étranger et participer aux grandes foires et salons internationaux Soutenir l’exportation des livres scolaires ivoiriens en Afrique francophone 

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

La présente loi fait l’objet de régir l’industrie du livre et encourager la professionnalisation de toute la chaine du livre et son financement. Elle soumet à un régime de déclaration préalable l’exercice des métiers du livre Elle est composée de 32 articles regroupés sous 10 chapitresChapitre I: Dispositions généralesChapitre II: Exercice des métiers de la chaine du livreChapitre III: Financement du secteur du livreChapitre IV: Promotion des livresChapitre V: Interdiction d’accès à certains ouvragesChapitre VI: Contrats entre professionnels du livreChapitre VII: Acquisition des livres par les acheteurs institutionnelsChapitre VIII: Contrôle des éditions et protection des droits d’auteurChapitre IX: SanctionsChapitre X: Dispositions finales

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

Cette loi a permis à l’Etat de développer l’approvisionnement en livres et autres matériels imprimés dans tous les secteurs de la société et d’assurer la mise à disposition de supports pédagogiques et didactiques de bonne qualité au secteur de l’EducationLe développement d’entreprises ivoiriennes d’édition, d’impression, de diffusion est fortement encouragé et un soutien conséquent est envisagé pour encourager le création et  renforcer les compétences des acteurs de l’industrie du livre. Cette option, a entrainé une dynamique au sein des structures étatiques et professionnelles du livre, mais n’a pas toujours tenu compte de l’enchevêtrement des différentes activités autour du livre et de l’amélioration indispensable de tous les maillons de la chaine de valeur Résultats spécifiques, notamment: Des décrets fixant les modalités d’application de cette loi sont pris et appliqués, entre autres:- Le décret fixant la liste des métiers du livre et les modalités de déclaration de l’exercice desdits métiers- Le décret relatif à l’acquisition des livres par les acheteurs institutionnels La chaine de valeur du livre renforcée favorise une rapide expansion de ce secteur industriel Les professionnels du secteur sont identifiés et répertoriés Le secteur du livre est structuré et compétitif sur toute la chaine de valeur Les capacités des opérateurs du secteur sont renforcées La production de livre en CI est soutenue avec des tarifs préférentiels appliqués Les livres et le savoir sont accessibles à toutes les populations particulièrement aux jeunes et aux femmes l'accès à l’offre pour le plus grand nombre, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, ainsi que la diversité linguistique sont garantis L’industrie du livre participe au développement du pays avec une économie du livre en pleine expansion La stratégie d’exportation du livre ivoirien est mise en place et la présence de la CI dans les grandes rencontres dans le monde est remarquée

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

Information non communiquée

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI RELATIVE A L’INDUSTRIE DU CINEMA

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

La « Loi n° 2014-426 du 14/07/2014 relative à l’industrie cinématographique » qui détermine la politique du cinéma en CI trouve son fondement dans la volonté de l’Etat de donner un nouveau souffle à ce secteur qui connait de nombreuses difficultés Cette loi structurante a comme objectif principal de fixer les règles relatives à l’industrie cinématographique et de mettre en place un cadre normatif global embrassant l’ensemble des préoccupations identifiées dans tous les maillons de la chaine de valeur de la filière Objectifs spécifiques, notammentStructurer et professionnaliser la filièrePrendre les mesures nécessaires pour assurer au cinéma ivoirien l’égalité et la libre concurrenceSoutenir financièrement les activités liées au cinéma au moyen du Fonds de soutien à l’industrie du cinémaSoumettre les tournages et les prises de vues à une autorisation préalable, conformément à la législation en vigueurSoumettre les tournages de films long et court métrages étrangers au paiement d’une redevance.Cette mesure ne s’applique pas aux ressortissants de la CEDEAOSoumettre les exploitants de spectacles cinématographiques à une autorisation préalableEncourager l'implantation et le développement d'infrastructures artistiques, industrielles et commerciales du cinémaSoutenir la diffusion des œuvres cinématographiques sur le territoire national et au delàEncourager le développement d'entreprises ivoiriennes indépendantes et financièrement autonomes dans le domaine du cinémaVeiller au respect des droits relatifs à la propriété intellectuelle sur les films et établir des mécanismes de surveillance de la production, de l'exploitation et de la circulation de ces œuvresVeiller à ce que les entreprises de télévision participent à la production et à la diffusion de films ivoiriensAssurer la diversité de l’offre cinématographique et la plus large diffusion des œuvres conforme à l’intérêt général, quels que soient les moyens et les technologies utilisés

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

La législation ivoirienne était pour l’essentiel muette sur l’organisation des activités, de création, de production, de distribution, de commercialisation et d’exploitation, de l’industrie cinématographique Cette loi donne la possibilité à l’Etat de réorganiser le milieu du cinéma en permettant à ce secteur de disposer de moyens conséquents pour son financement et sa promotion, mais aussi de professionnaliser les activités relevant du domaine du cinéma Elle est composée de 72 articles regroupés sous 16 chapitresChapitre I : Dispositions généralesChapitre II : Aides publiques au cinémaChapitre III : Exercice des métiers de la cinématographieChapitre IV : Déclaration de tournage des films cinématographiquesChapitre V : Conditions d’exercice de l’activité cinématographiqueChapitre VI : Rapports entre exploitants d’établissements de spectacles cinématographiques et distributeurs d’œuvres cinématographiquesChapitre VII : Organisation de certaines séances de spectacle cinématographiquesChapitre VIII : Edition vidéographique et services de médias audiovisuels à la demandeChapitre IX : Formes d’exploitation des œuvres cinégraphiquesChapitre X : Contrat de cession des droits de distribution de filmsChapitre XI : Avantages liés à l’activité cinématographiqueChapitre XII : Dispositions relatives aux mineursChapitre XIII : SanctionsChapitre XIV : Promotion des films-billetterie nationaleChapitre XV : Registre public de la cinématographieChapitre XVI : Dispositions financières

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

Cette loi est une véritable révolution dans le secteur du cinéma en CI. En effet, jusque là ce secteur si important a baigné dans une anarchie faute de règlementation véritable. Cette situation était une cause d’insécurité financière de tous les acteurs du secteur. Aujourd’hui cette loi et ses décrets d’application constituent un tremplin de développement de toute la chaine de valeur. La population peut en toute sécurité retourner au cinéma Résultats spécifiques attendus : En fonction du développement du secteur, de nouveaux décrets d’application de cette loi sont pris conformément à l’article 7 de la Convention et aux directives opérationnelles Les différents maillons de la chaine de valeur sont renforcés Le secteur du cinéma est mieux structuré et professionnalisé grâce au renforcement des compétences des principaux acteurs Les opérateurs du secteur sont encouragés et soutenus financièrement dans la mesure des fonds disponibles Les salles de cinéma sont réhabilitées tenant compte des nouvelles normes technologiques Un grand nombre de tournages se réalisent en Côte d’Ivoire Une stratégie d’exportation du cinéma ivoirien est mise en place Les chaines de télévisions coproduisent, diffusent et exportent les productions ivoiriennes Les opérateurs disposant de plate forme VOD contribuent au financement et à la diffusion des productions nationales et locales Des mécanismes d’incitations fiscales attirent les investissements dans le secteur du cinéma Le Fonds de Soutien à l’Industrie du Cinéma est renforcé en ressources et permet la réalisation annuelle de plusieurs productions nationales de long et court métrages

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

==>    Budget de l'Etat du Ministère de la Culture et de la Francophonie consacré à la Direction du cinéma==>    Le Fonds de Soutien à l’Industrie du Cinéma (FONSIC)

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI RELATIVE A L’ARTISANAT

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

En CI les artisans jouent un rôle primordial pour la promotion de la diversité des expressions culturelles et pour le développement des ICC, notamment, dans les secteurs de la musique (instruments de musique modernes et traditionnels, décors, costumes et accessoires de scènes, coiffures...), du cinéma (plateau de tournage, décors, costumes et accessoires de scènes, coiffures,), des arts vivants (décors, costumes et accessoires de scènes...), de la mode et du textile (couture, maroquinerie, joaillerie, textile et cuir, coiffures, décors, costumes et accessoires de scènes...) du design et de l’artisanat d’art La Loi n°2014-338 du 5/06/2014 relative à l’Artisanat a pour objectif principal de fixer les règles relatives aux activités du secteur de l’artisanat Objectifs spécifiques-Structurer et professionnaliser les métiers du secteur-Renforcer les capacités techniques, financières et managériales en matière artisanale-Encourager les formations qui délivrent une certification-Référencer et immatriculer les entreprises du secteur artisanal, notamment celles liées aux ICC-Encourager les Collectivités Territoriales, dans le cadre de la politique nationale d’aménagement du territoire, à créer des espaces, des centres et des villages artisanaux-Définir les règles en matière de normalisation, de labélisation, de codification et de commercialisation des produits de l’artisanat-Promouvoir l’inter culturalité pour bâtir des passerelles entre les peuples et valoriser les produits artisanaux-Reconnaître la nature spécifique des activités artisanales en tant que porteurs d’identité, de valeur et de sens-Valoriser les produits artisanaux sur le plan national, continental et international-Soutenir techniquement et financièrement l’activité artisanale-Préserver l’originalité des produits artisanaux ivoiriens-Commercialiser les produits artisanaux sur le marché national, continental et international en adaptant leurs prix aux réalités économiques 

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

La loi relative à l’Artisanat dispose de 65 articles regroupés sous 8 tires:Titre I : Dispositions généralesTitre II : Catégories d’artisans et conditions d’exerciceTitre III : Entreprise du secteur de l’artisanat et formalités d’immatriculationTitre IV : Apprentissage dans le secteur de l’artisanat et formations professionnelles des artisansTitre V : Organisations professionnelles des artisans et promotion du secteurTitre VI : Protection sociales –Garanties et dispositions financièresTitre VII : Contrôle et sanctionsTitre VIII : Dispositions transitoire et finale Cette loi prévoit la prise de Décrets entre autres:-Un Décret portant création, attribution, organisation et fonctionnement de l’Office National de l’Artisanat-Un Décret instituant des réserves foncières destinées à l’implantation des activités de l’Artisanat et la création de centres artisanaux privés ou publics-Un Décret instituant l’Ordre du Mérite Artisanal-Un décret instituant le code de l’artisanat. Ce code qui est un texte réglementaire permettant de réguler le secteur, afin de le sortir de l’informel. Mais aussi de restructurer l’artisanat ivoirien pour le rendre plus professionnel, lui permettre de créer ses propres ressources dans la perspective de son autonomisation

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

Résultats attendus, notamment:Le secteur de l’artisanat est structuré et professionnaliséLes activités artisanales sont référenciées et ont une bonne visibilitéLes produits artisanaux sont labélisésL’accès au financement de l’activité artisanale est facilitéLe commerce régional de produits artisanaux est renforcéL’activité artisanale participe grandement au PIB du pays (de 12 à 25%)Le village artisanal à Bassam est crééLes projets décrets suivant sont pris et appliqués :-Décret portant création, organisation et fonctionnement de l’Office National de l’Artisanat-Décret instituant des réserves foncières destinées à l’implantation des activités de l’Artisanat et à la création de centres artisanaux privés ou publics-Décret instituant le code de l’artisanatLe projet d’Arrêté portant création et fonctionnement du Système d’Informations Sous Régional sur l’Artisanat en CI est pris Résultats enregistrésAu plan national, notamment :Organisation du Marché Ivoirien de l’ArtisanatRecasement des artisans ferrailleurs sur le nouveau site de N’Dotré à AboboMise en place d’un centre de ressources professionnelles à Grand Bassam : centre de mutualisation des moyens permettant la vente des produits artisanaux à travers le netAdoption de la loi n°2013-865 de 2013, relative à la lutte contre la contrefaçon et la piraterie et à la protection des droits de la propriété intellectuelle dans les opérations d’importation, d’exportation et de commercialisation des biens et servicesPrise du décret n°2014-420 de 2014 fixant les attributions et le fonctionnement du Comité de Lutte contre la ContrefaçonLe Code de l'Artisanat permettant aux artisans de sortir de l'informel a été promulgué en juin 2014 Au plan international, notamment:Organisation de la conférence du Comité de Coordination pour le Développement et la Promotion de l’Artisanat Africain à Abidjan du 8 au 10 juin 2016Adoption du Code Communautaire de l’Artisanat de l’UEMOA

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

    Le Ministère de l’Economie et des Finances    Le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat    La Chambre Nationale de Métiers de Côte d’Ivoire à travers les redevances  versées par les usagers

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI PORTANT ORIENTATION DE LA POLITIQUE NATIONALE DE PROMOTION DES PME NOTAMMENT EN FAVEUR DES OPERATEURS CULTURELS

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Loi n°2014-140 du 24 mars 2014 portant orientation de la politique nationale de promotion des PME a pour objectif principal de mettre en place un cadre juridique et institutionnel pour la mise en œuvre de la politique nationale de soutien de l’Etat et des collectivités territoriales aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) Objectifs spécifiques : Inciter à la création d’entreprises Inciter à la compétitivité Veiller à la promotion des PME Pérenniser les PME existantes Accéder à la commande publique Créer un cadre favorable au développement et à la pérennisation des PME Organiser les relations de la PME avec les grandes entreprises de manière à encourager l’émergence d’entreprises innovantes Développer le transfert et l’exploitation des technologies vers les PME Renforcer la capacité d’exploitation des technologies de l’information et de communication par les PME Promouvoir les relations durables et équitables avec les sociétés transnationales Assurer à la PME un appui multiforme pour accroître sa compétitivité en matière de management de financement et d’accès aux marchés publics Assurer l’accès des PME aux marchés à l’exportation Améliorer la liaison entre les PME et entre PME/grandes entreprises

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

Cette loi est constituée de 31 articles regroupés sous 7 chapitresChapitre I:Dispositions généralesChapitre II:Notion de PMEChapitre III:Acquisition et la perte de la qualité de PMEChapitre IV:Cadre institutionnel de promotion des PMEChapitre V:Mesures d’aide et de soutien au PMEChapitre VI:Mesures d’aide et de soutien spécifiquesChapitre VII:Dispositions diverses et finales Cette loi prévoit la mise en place notamment de:-un organisme national en charge de la promotion des PME regroupant en son sein un observatoire national des PME et un fonds de garanties-un cadre institutionnel favorable à la création de sociétés de capital-risque et des mesures incitatives prises pour amener les banques commerciales à financer les PME-dispositions législatives et règlementaires incitatives au développement du crédit-bail permettant aux PME d’acquérir ou de renouveler leurs équipements-fonds de financement des PME créés par les collectivités territoriales-mesures appropriées pour faciliter l’accès des PME au foncier-mesures spécifiques pour favoriser la migration du secteur informel vers le secteur moderne structuré-mesures appropriées prises par l’Etat en relation avec des institutions bancaires et des organismes de financement pour faciliter l’accès des PME à des crédits à taux réduits, particulièrement en faveur des jeunes et des femmes La prise de Décrets et d’Arrêté, entre autres le:-décret instituant un mécanisme d’aide au redressement de la PME en difficultés-décret instituant l’Ordre du Mérite Commercial et Industriel et l’Ordre du Mérite Artisanal-décret portant attributions, organisation et fonctionnement de l’organisme national en charge de la promotion des PME-décret portant conditions de création, d’organisation, de fonctionnement et de règlementation applicable aux structures d’accompagnement et d’aide aux porteurs de projets et aux créateurs d’entreprises-Arrêté portant processus d’identification des PME

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

 Les PME en difficultés ont facilement accès aux mesures d’aide notamment celles du secteurs des ICC Une partie des dépenses d’assistance technique, d’expertise, ou de renforcement des capacités et d’accès aux marchés est financée par l’Etat Des fonds de financement des PME sont créés par les collectivités territoriales En conformité avec les dispositions du Code des Marchés publics, l’Etat réserve exclusivement aux PME certains marchés publics Des incubateurs d’entreprises sont créés par l’Etat et les collectivités territoriales. Les projets porteurs sont soutenus et encadrés Le nombre de PME a augmenté. Elle contribuent considérablement au PIB national Les PME liées aux ICC sont répertoriées et bénéficient d’un accompagnement spécifique Résultats obtenus:-Mise en place du Programme Phoenix-Organisation des Journées Nationales de Promotion des PME-Organisation de formations sur le crédit bail et de renforcement des capacités des PME-Mise en place d’une charte de sous traitance et de co traitance entre les grandes entreprises et les PME-Prise de décret n°2016-112 du 24/02/2016 portant modalités d’acquisition et de la perte de la qualité de PME- Mémorandum d’entente entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc sur la coopération en matière de développement de très petites, petites et moyennes entreprises  Cette loi a suscité les textes suivants:-Projet de décret portant attributions, organisation et fonctionnement de l’organisme national en charge de la promotion des PME-Projet de décret portant attribution, organisation et fonctionnement de l’observatoire des PME-Projet de décret instituant un mécanisme d’aide au redressement de la PME en difficultés-Projet de décret portant conditions de création, d’organisation, de fonctionnement et de règlementation applicable aux structures d’accompagnement et d’aide aux porteurs de projets et aux créateurs d’entreprises

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

    Ministère de l’Economie et des Finances    Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat (le montant est de un milliard)    Aides des institutions financières sous régionales

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

LOI RELATIVE AU DROIT D’AUTEUR ET AUX DROITS VOISINS

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Depuis 1996, la CI a mis en place des mécanismes pour garantir la protection des droits de la propriété littéraire et artistique en adoptant la loi n0 96-564 du 25 juillet 1996 relative à la protection des œuvres de l’esprit et aux droits des auteurs, des artistes interprètes et des producteurs de phonogrammes et vidéogrammes.Toutefois cette loi présente des insuffisances notamment, des sanctions peu dissuasives en cas d’atteintes au droit d’auteur et aux droits voisins, le taux élevé de l’énumération pour la copie privée, ainsi que l’inadaptation de la loi aux instruments juridiques internationaux. Le présent projet de Loi relatif au droit d’auteur et aux droits voisins a pour objectif principal, en plus de fixer les règles relatives à la protection du droit d’auteur et du droit voisin, de corriger les insuffisances de la loi de 1996. Cette loi a comme objectifs spécifiques, notamment :-    Augmenter le niveau des sanctions en cas d’atteintes aux droits d’auteur et aux droits voisins-    Fixer un mode forfaitaire pour la rémunération pour la copie privée en lieu et place d’un taux planché-    Titulariser des droits sur les œuvres produites par les fonctionnaires, les employés du secteur privé, les stagiaires et les journalistes dans le cadre du service ou de la formation-    Modifier la durée de protection des droits qui passe de 99 ans à 70 ans pour les droits patrimoniaux-    Prendre en compte les instruments juridiques internationaux-    Créer 2 organismes de gestions collectives, l’une pour la gestion des droits d’auteur, l’autre pour la gestion des droits voisins

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
legislative
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

Cette loi est composée de 151 articles, regroupés sous 5 titres     Titre I / Dispositions générales : détermine les termes clés, fixe l’objet et précise le champ d’application du projet de loi    Titre II / Droit d’auteur : pose de prime abord le principe de la protection d’une œuvre. Ce principe est acquis du simple fait de la création de l’œuvre    Titre III / Droits voisins : précise dans ses dispositions générales que l’exercice des droits des producteurs de phonogrammes, de vidéogramme, de fixation audiovisuelle, de base de données et celui des artistes interprètes est sans conséquence sur les droits d’auteurs. Dans ses dispositions particulières énonce l’étendue des droits voisins    Titre IV / Dispositions communes au droit d’auteur et aux droits voisins : à savoir la rémunération pour la copie privée, la reprographie et les mesures techniques, la gestion collective, le domaine public ainsi que les procédures de sanctions    Titre V / Propositions diverses transitoires et finales : créer un registre du droit d’auteur et des droits voisins gérés par l’organisme de gestion collective. Les modalités d’organisation de ce registre sont déterminées par Décret pris en Conseil des Ministres. Cette loi propose la création de 2 organismes de gestion collective. Un pour le droit d’auteur et un pour les droits voisins. Ces organismes ont pour objets de:    Négocier avec les utilisateurs les autorisations d’exécution des droits dont ils ont la gestion    Percevoir les redevances correspondantes et de les repartir entre les ayants droit    Mener et financer des actions sociales et culturelles au profit de leurs membres    Aller en justice pour la défense des intérêts dont ils ont statutairement la charge, y compris les intérêts collectifs de leurs membres

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

 Cette loi est effectivement appliquée tant en CI qu’à l’étranger. Le droit d’auteur et les droits voisins sont bien gérés  Les artistes, créateurs, auteurs vivent correctement de leur droit d’auteur et droits voisins collectés  Le secteur du droit d’auteur et des droits voisins est mieux règlementé et conforme aux instruments juridiques internationaux, notamment au traité de Beijing et de Marrakech  Les droits moraux et patrimoniaux des : Artistes interprètes ou exécutants de l’audiovisuel, tel que les acteurs et actrices de cinéma et de l’audiovisuel sont reconnus sur la fixation audiovisuelle, la radiodiffusion et la communication au public de l’œuvre Auteurs des œuvres imprimées, graphiques et plastiques sont reconnus sur la reproduction par reprographie  La durée de protection des droits est passée de 99 ans à 70 ans pour les droits patrimoniaux après le décès de l’auteur, et à 50 ans pour les interprètes ou exécutions, les phonogrammes, les vidéogrammes, les programmes des entreprises de communication audiovisuelle, ainsi que les producteurs de bases de données. Les droits moraux sont perpétuels et persistent à l’expiration des droits patrimoniaux  Les 2 organes de gestion collective sont créés ; un pour le droit d’auteur, et un pour les droits voisins  Le droit de propriété incorporelle, exclusif et opposable à tous est appliqué  L’exploitation illicite des œuvres est réduite  Les sanctions sont effectivement appliquées : Les délits de contrefaçon récoltent une peine de prison d’1 a 10 ans et d’une amande de 500.00 à 5.000.000 F CFA, ou de l’une de ces 2 peines seulement sans préjudice de dommages et intérêt à la partie lésée. La confiscation  des objets contrefaits est prononcée tout comme la saisie des recettes qui peuvent être reversées suivant la décision du tribunal, au titulaire des droits violés

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

    Le ressources et budget actuel du BURIDA

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

CINEMA : RENFORCEMENT DE LA CHAINE DE VALEUR, PROMOTION ET RAYONNEMENT DU CINEMA IVOIRIEN

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Le principal objectif de cette mesure est de relancer le cinéma ivoirien en apportant un appui institutionnel, administratif et financier aux cinéastes porteurs de projets, et en encourageant l’écriture, la production, diffusion et l'accès au cinéma pour le plus grand nombre. Cette mesure en faveur de l’industrie du cinéma permet la mise en application effective de la loi no 2014-426 du 14/07/2014 relative à l’industrie cinématographique, renforcée par le Décret n°2014-561 du 1er/10/2014 portant organisation du MCF qui crée une Direction consacrée au cinéma Les objectifs spécifiques sont notamment:•Améliorer le cadre des affaires et attirer de nouveaux investisseurs dans le secteur•Faciliter pour les cinéastes, l’obtention du soutien à d’autres structures et institutions•Professionnaliser le secteur sur toute la chaine de valeur en renforçant les capacités des acteurs•Développer l’écriture production/co-production/post production et la diffusion de courts et longs métrages, et de séries avec l’appui du FONSIC, de l’ONAC-CI•Encourager l’ouverture de salles de cinéma à Abidjan et à l’intérieur du pays•Développer des partenariats avec le secteur privé•Accompagner au niveau national les évènements dédiés au cinéma, tels que: le FESTILAG/Festival des Lagunes, AFIBA/festival des cinémas d’Afrique, AFRICA WEB festival, Ciné-école, Les Léonards …•Marquer le retour du cinéma ivoirien  sur la scène internationale notamment avec l’organisation en Côte d’Ivoire de plateformes tel que le Discop Abidjan, les Trophées francophones du cinéma, Ivoire Ciné Tour, Sud d’écriture, …•Faire rayonner le cinéma ivoirien au delà des frontières et encourager la circulation des œuvres, des réalisateurs/producteurs/comédiens ivoiriens en soutenant leur participation à des festivals internationaux: Festival de Cannes, FESPACO, Festival du film africain de Luxor, Discop Africa Johanesbourg,  la Semaine du Film Ivoirien au Maroc…

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
c.2. the nature of the measure: 
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

FINANCEMENT : soutien à la créativité, à la production, à la diffusion et à l’exportationCette mesure permet d’accompagner et soutenir les projets de films sélectionnés par le MCF, entre autres, le film Run de Philippe Lacôte , Sans regrets de Jacques Trabi, Chroniques africaines de Alexandra Amon, l’histoire d’une vie de Yolande Bogui… FORMATION : renforcement des compétences sur toute la chaine de valeurCette mesure met l’accent sur le renforcement des capacités des acteurs du secteur avec des modules de formation tel que : l’actoratο projet d’ouverture d’une école de Cinéma à l’INSAAC, les curricula renforcés par les modules d’entreprenariat sont élaborésο  formation de 40 professeurs en cinématographie à l’INSAACο  formation de plus de 20 jeunes réalisateurs dans le cadre du festival Clap Ivoireο  formation en techniques d’écriture de scénario (Antoine Vassil)ο  formation des directeurs régionaux de la culture aux notions de cinéma pour mieux superviser les activités cinématographiques réalisées dans leurs régions

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

 L’industrie du cinéma est mieux structurée sur toute la chaine de valeur  La recherche de financement et la circulation des cinéastes et de leurs œuvres sont facilitées  Les coopérations sud-sud et nord-sud sont renforcées suivant les besoins identifiés dans la chaine de valeur de la filière du cinéma (formation, création/scénarisation, coproduction, codistribution, co-diffusion, co-commercialisation)  De nouvelles productions nationales sont encouragées et le retour du cinéma ivoirien sur la scène internationale est effectif  De nouveaux débouchés et opportunités d’affaires sont offerts aux cinéastes ivoiriens  Les cinéastes ivoiriens retenus en compétition officielle sont soutenus par l’Etat  Des opportunités de soutiens internationaux sont développées en faveur du cinéma ivoirien  L’intérêt des jeunes aux métiers du cinéma est suscité  Une formation académique et pratique aux élèves et étudiants est assurée  Le cinéma ivoirien s’adapte aux nouveaux modèles de création, production, diffusion et commercialisation liés au numérique et aux ITC  Un grand nombre de plate forme VOD payante ont dans leurs catalogues produits, des productions ivoiriennes doublées selon les besoins  Avec la TNT et libéralisation des médias, les films ivoiriens sont diffusés sur les nouvelles chaines nationales, régionales, continentales et internationales  Grâce à la construction d’infrastructures dédiées au secteur de l’image et aux mesures incitatives, la Côte d’Ivoire accueille de nombreux tournages internationaux PRIX ET DISTINCTIONS Cette mesure a fait rayonner les productions ivoiriennes qui ont remportées des prix lors des festivals comme (Discop Africa Abidjan, Trophées Francophones, AFRICA WEB, FESTILAG, Clap Ivoire, …), au niveau continental (FESPACO/Burkina Faso, FESDOB BLITA/Togo, Discop , FESTIVAL DU BURUNDI, …)

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

    Budget de fonctionnement de la Direction du cinéma au Ministère de la Culture et de la Francophonie est de 10 millions f cfa     Fonds de Soutien à l’Industrie Cinématographique (FONSIC) dispose d’un budget de 500 millions     Ressources financières allouées à l’Office National du Cinéma (ONAC-CI) Source de financement public :    BGF 2013 = 273 878 064 CFA                                                                  BGF 2014 = 358 904 028 CFA                                                                 BGF 2015 = 383 334 390 CFA                                                                  BGF 2016 = 415 077 727 CFA     Sources de financement privé      -OIF : 2014 / 11 000 euros                             -UEMOA / 25 000 000 CFA                                                                 -CANAL+ / 18 000  euros                                -COTE OUEST / 3 500 000 CFA

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

AUDIOVISUEL : ORGANISATION DU SECTEUR ET MISE EN PLACE D’UN CADRE PROPICE AU DEVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE AUDIOVISUELLE

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Au regard de l’impact de plus en plus grandissant que l’audiovisuel exerce au quotidien sur nos vies et de son poids dans la croissance économique des nations, la problématique de l’industrie audiovisuelle dans l’émergence de l’Afrique est plus que d’actualité Selon les spécialistes, la consommation TV en Afrique connaît la plus forte progression au monde, entraînant le développement de l’industrie du divertissement multiplateforme Conscient de ces grands enjeux et pour répondre aux besoins des populations d’avoir accès à l’information de qualité, la politique audiovisuelle ivoirienne s’analyse à 4 niveaux:Efforts financiers consentis par le Gouvernement pour faire de la RTI, une TV moderne et compétitiveRenforcement du cadre institutionnelRégulation et formationDynamique d’exportation sur les marchés internationaux avec la participation ivoirienne aux évènements audiovisuels les plus importants Objectifs spécifiques-Modernisation et internationalisation de la RTI avec:la mutation vers la Télévision Numérique Terrestre (TNT): RTI Projet pilote TNTla création de 2 entités: RTI production pour favoriser des coproductions avec les opérateurs locaux, continentaux et internationaux; RTI distribution pour exporter et commercialiser les productions ivoiriennes la création de RTI WEB TV et RTI mobile-Actualisation du cadre institutionnel relatif à l’audiovisuel dont l’amendement est en cours, avec en prévision la création d’1 fonds pour soutenir des productions audiovisuelles locales-Libéralisation de l’espace audiovisuel et passage à la Télévision Numérique Terrestre-Renforcement des maillons de la chaine de valeur-Reforme de l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication en un Institut Polytechnique pour faire de la CI un hub en matière de formation-Abidjan, capitale africaine de l’industrie audiovisuelle avec le DISCOP institué 1 fois par an-Présence de la CI au FESPACO et aux grands marchés internationaux: MIPTV, MIPCOM,  DISCOP

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

L'Etat a consenti de grands efforts financiers pour réhabiliter les infrastructures et les équipements de la RTI afin qu’elle soit accessible au plus grand nombre, même dans les zones reculéesAinsi, sur les 30 centres émetteurs de la RTI, 26 ont bénéficié de cette réhabilitation. Le taux de couverture nationale est passé de 35% en 2011 à 96 % en 2014 pour la TV, et de 45% à 98% pour la radioLa zone de couverture de RTI 2 a été étendue aux villes de Bouaké, Bouaflé, Koun-Fao, M’bengué et Man Pour renforcer la chaine de valeur et soutenir les productions, la RTI s’est dotée d’1 direction de la production et d’1 direction de la distribution Le cadre règlementaire du secteur repose sur 2 lois:- La loi n° 2004-644 du 14/12/2004 portant régime juridique de la Communication Audiovisuelle.Cette loi est en cours de modification pour tenir compte des innovations technologiques- la loi n° 2014-426 du 14/07/2014 relative à l’industrie cinématographique. Ces dispositions portent entre autres sur: La fixation des règles relatives à l’industrie cinématographique; La règlementation des métiers de la cinématographie; L’institution de taxes destinées à promouvoir l’industrie cinématographique; L’apport financier de l’Etat à travers le FONSIC Le Comité National de Migration vers la TNT est chargé de piloter la mise en œuvre du projet TNT CI Les autorisations des services de communication audiovisuelle sont délivrées par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, organe de régulationDepuis le 26/02/2016, 3 nouvelles autorisations ont été accordées à STARTIMES MEDIA CI SA, AKWABA TELE SA, TV-COM CI SA L’ISTC accueille chaque année des étudiants de l’Afrique de l’Ouest et d’ailleursUne réforme de l’ISTC destinée à en faire une école polytechnique est en cours. Cette transformation permettra l’érection de ses filières en école : de journalisme, de la production audiovisuelle et des techniques Audiovisuelles et Télécommunications

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

L’industrie audiovisuelle ivoirienne est développée, structurée, professionnelle, compétitive et prospère sur toute la chaine de valeurGrâce au numérique 95% du territoire ivoirien est couvert par la TNT en 2018. Un service au bénéfice des citoyens offre des programmes locaux de haute qualité avec 10 chaines et 2 bouquets de plus 30 à 40 chaines La RTI moderne, compétitive et internationale est accessible à 100% sur tout le territoire et dans le monde avec RTI web TV et RTI mobile Le cadre règlementaire du secteur de l’audiovisuel est renforcé par de nouvelles dispositions de la loi n° 2004-644- mise en place des contrats par objectifs- édition des Emissions Audiovisuelles- transmission des Emissions Audiovisuelles- création de la Société Nationale de Diffusion- libéralisation de l’espace audiovisuel ivoirien- mise en place du Fonds dédié à l’audiovisuel L’ISTC érigé en Centre Polytechnique fait de la CI le hub en matière de formation aux métiers de la communication, de l’audiovisuel et du journalisme Les 2 Fonds de soutien à l’audiovisuel et au cinéma sont dotés de ressources nécessaires au développement du secteur Des PPP favorisent les investissements et la création de nouvelles infrastructures dédiées à l’audiovisuel La marque BABYWOOD est incontournable sur les marchés de l’audiovisuel et dans l’industrie du divertissement Un écosystème de créatifs et une génération de producteurs qui aideront les talents de l'Afrique francophone à se révéler au reste du monde est favorisé Des milliers d’emplois notamment pour les jeunes et les femmes sont créés La CI bénéficie des retombées économiques de l’industrie audiovisuelle qui a un impact conséquent sur le PIB national et le rayonnement du pays sur la scène internationale Abidjan est le hub de l’industrie audiovisuelle Francophone avec : Le DISCOP Abidjan; L’implantation en CI des plus gros distributeurs de contenu africain, La RTI est hissée au rang de chaine internationale et d’exemple panafricain

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

Information non communiquée

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
No
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ CULTURAL POLICIES AND MEASURES

PROMOTION ET DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES : SECTEURS DE LA MODE, DU TEXTILE, DU DESIGN ET DE L’ARTISANAT ART

Context of the measure: 
CULTURAL POLICIES AND MEASURES
b. Key objectives of the measure: 

Constatant la dimension essentielle des ICC dans le développement national, l’Etat par le biais du MCF, a renforcé le cadre institutionnel visant à structurer le secteur. Il s’agit de l’adoption notamment des lois en faveur du cinéma, du livre, du droit d’auteur et des droits voisins, et globalement de la Politique Culturelle NationaleCependant, les opérateurs du secteur connaissent des difficultés inhérentes à leur évolution. Il apparait impérieux de poursuivre des actions visant à renforcer le cadre réglementaire, prenant en compte les préoccupations liées aux chaines de valeurs Le principal objectif de cette mesure est de prendre en compte les enjeux et les atouts de ce secteur en pleine expansion, et de permettre à la CI de tirer profit des retombées économiques des ICCCette mesure vise aussi à appliquer le Décret n°2014-561 du 1er/10/2014 portant organisation du MCF qui ajoute aux directions existantes (livre, cinéma, promotion des arts et culture), une Direction des Industries Culturelles et Créatives, en charge de la promotion nationale des ICC, avec un accent spécifique sur les industries créatives (mode/textile, design, artisanat d’art) Objectifs spécifiques, notamment:Elaborer et mettre en œuvre une politique nationale de promotion des ICCRenforcer, structurer et professionnaliser le secteur pour en faire un outil de développementProduire et diffuser des statistiques sur les ICCAssurer les études et veiller à la promotion de la diversité des expressions culturellesDévelopper des partenariats avec le secteur privé en faveur des professionnels du secteurSoutenir la formation, la création, la production, la diffusion, la commercialisation et l’accès aux activités, biens et services culturels ivoiriensEncourager le développement des filières de la mode, du textile, du design et de l’artisanat d’artFaciliter pour les artisans et créateurs, l’accès aux financements provenant d’autres structures et institutions

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
Local
Regional
National
International
c.2. the nature of the measure: 
regulatory
financial
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

Les principales caractéristiques sont entre autres:Renforcer les chaines de valeurs et promouvoir les ICC nationalesProtéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles ivoiriennesEncourager et soutenir l’organisation de séminaires et/ou ateliers de renforcement de capacités destinés aux principaux acteurs et professionnels du secteurAccompagner au niveau national les manifestations, festivals et rencontres scientifiques en faveur des filières du secteur des ICCPromouvoir et encourager l’exportation des biens et services produits par les filières de secteur des ICCApporter un soutien manifeste à la chaine de valeur de l’industrie de la mode et du textile, et valoriser les savoirs faire traditionnels notamment:-Accompagner les évènements et rencontres organisées par les créateurs, entre autres : Afrika Fashion, Abidjan Fashion Night, Moreno’s Show, N’zassa festival, …-Initier des projets et des activités de formation ou autres visant à promouvoir les secteurs de la mode et des arts du textile-Aider à l’encadrement des professionnels du secteur de la mode, des arts du textile, de l’artisanat d’art, du design-Aider à l’élaboration et à l’acheminement des projets des acteurs des filières de la mode et des arts du textile, en vue de leur financement par les organisations internationales (OIF, UNESCO, PNUD…) Financement:Cette mesure permet d’accompagner et de soutenir les projets des acteurs des ICC Promotion de la mode et du textile:Cette mesure met l’accent sur les actions de promotion menées au plan national. Il s’agit entre autres de : Afrik Fashion; Participation des professionnels aux rencontres internationales; Moreno’s fashion; N’zassa, FASHIONOMICS, SIMOA (Salon Internationale de la Mode d'Africaine), TOP 10 de la mode ivoirienne, La Saga des mannequins, Festival de tresses « KOUDAN »...

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 
  • La diversité des expressions culturelles est protégée et promue
  • La mise en œuvre de la politique de promotion des ICC est effective
  • L’accès aux Fonds de soutien aux professionnels du secteur des ICC est facilité
  • L’appui au renforcement des compétences des acteurs des ICC est effectif 
  • Les acteurs des ICC sont encouragés au professionnalisme
  • Les chaines de valeur par filières sont renforcées
  • Les Fonds mis à disposition des acteurs des ICC sont promus
  • Les statistiques relatives à l’implantation des activités liées aux ICC, sont produites et diffusées     
  • L’encadrement des opérateurs du secteur de la mode et du textile est assuré
  • La promotion des jeunes talents dans les secteurs de la mode et du textile est assurée
  • Un répertoire des associations de créateurs de mode et du textile est élaboré
  • Les acteurs de la mode et du textile de Côte d’Ivoire sont promus, notamment les femmes et les jeunes
  • L’accompagnement au niveau national des festivals et rencontres entre créateurs de mode est effectif
f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

Le Budget de l’Etat / budget de fonctionnement de la Direction des Industries Culturelles et Créatives : 10.000.000 F CFALe Fonds de Soutien à la Culture et à la Création Artistique (FSCCA)

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
❭ INTERNATIONAL CULTURAL COOPERATION

L’ACCORD DE COOPERATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE ENTRE LA COTE D’IVOIRE ET LE CAMEROUN : VOLET CULTUREL PROTOCOLE D’EXECUTION 2014-2017

Context of the measure: 
INTERNATIONAL CULTURAL COOPERATION
b. Key objectives of the measure: 

Soucieux de redynamiser et de consolider un partenariat porteur d’initiatives dans les domaines de la culture et des arts, le protocole d’exécution a été signé à Abidjan, le 06 mars 2014 Les objectifs principaux sont notamment:    La mise en valeur de la diversité des expressions culturelles des 2 pays    L’envoi de délégation de niveau ministériel dans les pays respectifs pour une durée d’une semaine tous les deux ans    L’organisation de semaines culturelles alternatives destinées à promouvoir la diversité et la richesse culturelle des deux pays    Le renforcement des échanges entre institutions culturelles    Le soutien des échanges entre établissements d’enseignement supérieur    La consolidation des échanges dans les domaines de l’archéologie, des musées, etc

c. What is: 
c.1. the scope of the measure: 
National
International
c.2. the nature of the measure: 
institutional
c.3. the main feature of the measure: 

Cet accord vise aussi à :  Renforcer le dialogue entre les acteurs publics sur les questions de politiques  Faciliter la circulation des principaux acteurs culturels  Encourager les échanges d’expériences et d’informations entre les autorités, les experts et les étudiants  Soutenir la participation effective et réciproque des professionnels et institutions aux manifestations littéraires organisées de part et d’autre. Ainsi que le renforcement des échanges entre les réseaux de lecture publique des deux pays  Favoriser les échanges d’activités, de biens et services culturels notamment, de publications, de livres, de films  Encourager la coopération entre les institutions publiques et privées spécialisées des deux pays dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel  Veiller au respect mutuel, des droits de propriété intellectuelle, des droits d’auteur et droits connexes selon leur législation et leur réglementation  Renforcer la coopération entre les institutions nationales en charge de la gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins

d. Does it specifically target individuals and/or social groups as defined in Article 7 of the Convention?: 
Yes
e. What are the results expected through the implementation of the measure?: 

    Les échanges d’expériences et d’expertises entre les deux pays dans les domaines des arts, de la culture et du patrimoine sont renforcés     L’intégration sous régionale est promue et devient effective     Les échanges d'activités, de biens et services culturels se développent et la richesse de la diversité des expressions culturelles est mutuellement partagée et exportée à l’étranger     Le patrimoine matériel et immatériel réciproque est valorisé à travers des activités, biens et services culturels     L'échange d'informations et de publications  dans les domaines des arts, du Livre, du cinéma, des Bibliothèques et des Institutions Culturelles est effectif     Les droits d'auteurs et droits connexes sont scrupuleusement respectés conformément aux reglementations en vigeur

f.2 Financial resources allocated to implement the measure: 

Information non communiquée

h. Was this measure introduced or revised in order to: 
h.1. Implement the provisions of the Convention?: 
Yes
h.2. Support/nurture policy discussion inspired by the Convention?: 
Yes
h.3. Other reasons unrelated to the Convention?: 
Yes
i. Has the implementation of the measure been evaluated?: 
No
Have you taken or supported initiatives involving civil society in activities: 
Promote the objectives of the convention through awareness raising and other activities: 
Yes
Please explain how: 

o    Organisation d’ateliers d’information sur la Convention 2005 auprès des jeunes et de la société civile dans les locaux de la Commission nationale ivoirienne pour l’Unesco o      Organisation d’ateliers d’information sur la Convention 2005 durant les évènements et manifestions culturelles entre autres, le FEMUA, la MASA, le SIMOA, CLAP IVOIRE, la Table Ronde sur le marché de la musique et l’intégration africaine, le PACC4 de l’UA, … o     Organisation d’ateliers d’information sur le FIDC à destination d’entrepreneurs culturels, des jeunes et de la société civile, dans les locaux de la Commission nationale ivoirienne pour l’Unesco o    Création d’un Centre d’incubation : montage, production ; outils Les jeunes se mettent ensemble en fonction de leurs compétences ; la Commission Nationale leur prête l’expertise et le matériel gratuitement (ceci est en phase d’expérimentation)

Collect data and share and exchange information on measures adopted at local and international level: 
Yes
Please explain how: 

Collecte des données et partage d’informations notamment dans le cadre de : o    la Sous Commission Culture de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCOo     l’élaboration du document de statistiques culturelles du MCFo     l’étude sur l’impact socio-économique de la culture sur le développemento     le suivi de la mise en œuvre effective de la Convention au niveau national, régional et continentalo    la rédaction du rapport périodique de la Convention 2005o    les travaux scientifiques de la Table Ronde sur l’industrie de la musique et l’intégration africaineo    le suivi et de la mise en œuvre des politiques et programmes régionaux et continentaux (UEMOA, CEDEAO, UA)o    les programmes des ACP et de l’OIFo    la constitution d’une base de données du MCFo    la constitution d’une base de données du Ministère de l’Intégration Africaine en faveur des ICC

Provide spaces where ideas of civil societies can be heard and discussed while developing policies: 
Yes
Please explain how: 

De manière générale, en CI la société civile est régulièrement consultée et est partie prenante dans l’élaboration de mesures spécifiques en faveur les ICC et de l’organisation de manifestations culturelles. Aussi a-t-elle été invitée à prendre part à toutes les présentations des projets de lois en faveur des ICC, soumis et présentés à l’Assemblée Nationale.Il s’agit notamment de la loi sur la Politique Culturelle Nationale et les lois relatives au livre et au cinéma

Implement Operational Guidelines: 
Yes
Please explain how: 

Les directives opérationnelles aident à la formulation des mesures en faveur des ICC et à l’orientation opérationnelle de la mise en œuvre des dites mesures

Other: 
Please explain how: 
Is Civil Society contributing to this report?: 
Yes
Name of the Organization(s): 
L’association AWALET : Hortense Z. BEKOUAN / Présidente
la Fondation REM’DE : Sery Lydie YAO / Présidente
LA FONDATION TAPA : Léon SAKY / Conseiller de la Présidente
KIDA communication : Abbé LOMANOIS / Président

Contribution from Civil Society

This section is to be completed with information provided by civil society: 
Has the civil society taken initiatives to: 
Promote the principle and the objectives of the Convention locally and internationally: 
Yes
Please explain how: 

Organisation d’évènements artistiques et culturels pendant lesquels les objectifs de la Convention sont promus. Entre autres :o    Le « Marathon du livre » organisé par KIDA Communication Plate forme de promotion du livre durant laquelle les objectifs de la Convention sont mis en valeur. Le Marathon du livre est surtout une émission de télé réalité qui débute par un atelier d’écriture, la rédaction d’un  tapuscrit et l’édition d’un roman  papierInitiée par KIDA, « RESTO-LIVRE » est une initiative de promotion du livre au sein de la jeunesse vivant  en Côte d’Ivoire o    Festival GLO LOH de Gagnoa organisé par l’Association Awalet Arts et Culture avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Francophonie, du Conseil régional de Goh et la Mairie de GagnoaCe festival a pour objectif principal de promouvoir le tourisme culturel en mettant en valeur la diversité des expressions culturelles locales, la cohésion sociale et la culture de la paix, autour d’activités, biens et services culturels, la région du Goh est devenue un pôle d’attraction culturel et touristique

Promote ratification of the Convention and its implementation by governements: 
No
Please explain how: 
Bring the concerns of citizens, associations and enterprises to public authorities, including vulnerable groups: 
Yes
Please explain how: 

•    La table ronde organisée dans le cadre du FEMUA 2015 sur les industries culturelles a permis à la société civile de faire entendre ses préoccupations et ses besoins •    Un RESTO-LIVRE est un lieu de réunion où l'on parle de littérature, échange des idées, écoute des extraits de livres lus par des élèves/étudiants, tout en dégustant un sandwich, ou un soda •    FESTIAROMONT, festival en faveur des artistes créateurs des montagnes de l’ouest de la Côte d’Ivoire. L’absence d’encadrement et de suivi; le manque de professionnalisme, l’insuffisance d’espaces d’expression sont les maux qui minent le milieu culturel montagneux.Toutes ces raisons citées plus haut font que nos artistes des montagnes n’émergent pas au plan national  et international.FESTIAROMONT permet aux groupes vulnérables des montagnes de faire entendre leurs voix à travers une plate forme d’expression multidisciplinaires qui leur est dédiée

Contribute to the achievement of greater transparency and accountability and accountability in the cultural governance: 
Yes
Please explain how: 

•    Les acteurs de la société civile adoptent le principe d’élaboration de rapports  d’activités 

Monitor policy and programme implementation on measures to protect and promote diversity of cultural expression: 
No
Please explain how: 
Build capacities in domains linked to the Convention and carrying out data collection: 
No
Please explain how: 
Create innovative partnerships with the public and private sectors and with civil society of other regions of the worlds: 
No
Please explain how: 
Challenges encountered or foreseen to implement the Convention: 
o Le faible niveau de connaissance de la Convention par les acteurs de la société civile
o Le manque régulier de rapports d’activités
Solutions found or envisaged: 
• Organiser des ateliers d’informations et de sensibilisation pour relever le niveau de connaissance des acteurs de la société civile sur la Convention
• Proposer un canevas plus simple de rapport d’activités pour en faciliter la rédaction
• Solliciter l’appui technique et financier du Secrétariat de la Convention pour des ateliers de formations
Activities planned for next 4 years to implement the Convention: 
• Organiser des ateliers sur la Convention dans toutes les grandes régions du pays avec l’appui des Directeurs Régionaux (ces ateliers peuvent se faire pendant les festivals régionaux initiés par le MCF)
• Organiser une rencontre annuelle avec les acteurs de la société civile pour faire le point sur les activités mises en œuvre dans le cadre de la Convention
• Organiser régulièrement des ateliers de formation pour la préparation à la rédaction efficiente du rapport périodique avec toutes les parties prenantes
Supporting attachment provided by the Civil Society: 
Describe main results achieved in implementing the Convention: 

o En 4 ans la CI s’est dotée de 5 lois en faveur des ICC et d’1 politique culturelle nationale en faveur la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles et créatives o Les accords culturels ont permis de consolider et d’étendre la coopération avec plusieurs pays o Toutes les semaines se déroule au moins un évènement culturel commercial autour, de la musique, du cinéma, de la mode, des arts vivants, de l’art culinaire, du livre, de l’intelligence créative, … o La CI est sélectionnée pour accueillir les 8e jeux de la Francophonie en 2017 o La CI se positionne comme capitale des ICC des pays francophones, avec le Discop, le SIICA, la MASA, Afrik fashion, le Parlement du rire, les Trophées du cinéma francophone et autres manifestations culturelles nationales à caractère régional, continental ou international o L’implantation de grands diffuseurs de contenu audiovisuel (TV5, VOX Africa, CANAL+, A+, Start times, …) et distributeur (renforcement de Cote d’ouest et arrivée de DIFFA filière du groupe Lagardère) o L’implantation de Sonny Music et bientôt de la filière Afrique UNIVERSAL Music o L’arrivée proche en CI des cinémas Gaumont …. o Le Projet Fashionomics initié par la BAD à l’endroit des ICC o La création de RTI distribution,  de RTI production et RTI application et web o Réalisation et diffusion de programmes culturels participatifs régionaux diffusés dans toute l’Afrique francophone : L’Afrique a un incroyable Talent, The Voice Afrique francophone, Island talent, … o Autres résultats-La réhabilitation du Palais de la Culture d’Abidjan-La renaissance du MASA-Le passage à la TNT-Le programme 1 citoyen, une tablette, une connexion-Le cartable numérique QELYSI-Le développement des plates formes VOD, de la téléphonie mobile, des systèmes de « mobile monnaie » développer par Orange, NTM et moov Un véritable nouveau système économique lié à l’économie numérique est en train de se mettre en place

Challenges encountered or foreseen to implement the Convention : 

Si la Côte d’Ivoire bénéficie d’un riche patrimoine matériel et immatériel et dispose d’un potentiel significatif dans le secteur de l’économie créative, la contribution du secteur de la culture au développement socio-économique du pays reste largement méconnue. Il est essentiel de reconnaître la culture comme moteur du développement durable, apte à rendre le secteur économique dynamique et viable en suscitant des revenus, en créant des emplois et en facilitant l’examen des aspects économiques et sociaux de la pauvreté sous l’angle du patrimoine culturel et des industries culturelles et créatives. Plusieurs défis majeurs ont été identifiés. Il s’agit :o    du développement et de la professionnalisation du secteur de la culture sur toute la chaine de valeuro    de la valorisation et la promotion de la diversité des expressions culturelles Plus spécifiquement, entre autres :  o    La mise a disposition de données et statistiques fiables et viables sur le ICC, le défis se situe dans la récolte des données, car elles ne sont généralement pas disponibles (car pas traitées) malgré les formations de l’UEMOA en la matière o     L’accès aux financements : Le lobbying auprès des partenaires aux développements, auprès des investisseurs, des banques, des structures de micro crédits pour qu’ils misent sur les ICC ivoiriennes o     La mise en place de mesures fiscales qui favorisent l’investissement dans les activités, biens et services culturels et proposent un cadre favorable au développement des affaires o    La volonté du président de la république de mettre un accent particulier en faveur du développement des ICC et à fédérer les efforts des principaux acteurs o     Le statut des artistes o    Une société civile peu structurée et pas suffisamment organisée o    Le piratage et la fraude des biens et services produits par les ICC

Solutions found or envisaged to overcome those challenges: 

Les efforts doivent être déployés pour persuader les responsables de la planification nationale, en vue de prioriser dans le Plan d’Investissement National les projets en faveur du développement des ICC La mise en place d’1 mécanisme de récoltes de données et statistiques sur les ICC afin susciter l’intérêt des investisseurs et des partenaires au développement •    L’élaboration des décrets d’application garantissant la mise en œuvre effective de la politique culturelle nationale L’application effective des lois en vigueur et la mise en œuvre des conventions internationales en faveur de la diversité des expressions culturelles Dans les nouveaux accords de coopération, faire valoir les recommandations et avantages de la coopération préférentielle fortement recommandée en faveur des pays en voie de développement dans la Convention Une attention particulière doit être accordée aux activités et aux commerces des biens et services culturels dans les accords de coopération économique bilatéraux et multilatéraux Une attention particulière accordée aux commerces des biens et services culturels dans les Accords de Partenariat Economique régionaux et internationaux Le renforcement de la chaine de valeur des biens et services culturels avec des financements nécessaires au développement du secteur, par des investissements dans les infrastructures de formation, de création/innovation, de production, de diffusion, de commercialisation et d’aide à l’exportation L’aménagement culturel du territoire avec notamment la Construction de centres culturels régionaux La professionnalisation du secteur culturel avec des séminaires de renforcement des compétences des acteurs culturels Le renforcement de la diplomatie culturelle La technologie permet de faire entendre de nouvelles voix et talents, parmi ces voix, les femmes, les jeunes et les populations minoritaires s’expriment Les pays donateurs et les partenaires au développement doivent tenir compte des ICC dans les stratégies d’Aide Publique au Développement

Steps planned for the next 4 years: 

Le ministère envisage d’intervenir dans des actions portant essentiellement sur : 1. Au titre de la Gouvernance du secteur des arts et de la cultureLes actions ci-dessous seront réalisées pour renforcer la gouvernance :  - L’élaboration du code des industries culturelles et créatives- L’élaboration du statut des artistes et créateurs- La révision de la Loi relative à l’audiovisuelle 2. Au titre de l’aménagement culturel du territoireLe Ministère souhaite entreprendre:- La Construction de  13 Centres culturels intégrés- L’aménagement des Berges lagunaires- La Construction de la Bibliothèque de la Renaissance Africaine d’Abidjan- La réhabilitation et l’équipement du Musée des civilisations de CI- L’équipement des salles de spectacles, foyers et centres culturels de 197 communes- La construction et l’équipement de la maison du cinéma (complexe) 3.Au titre du financement des ICC Cette action sera possible entre autre grâce à :- La mise en place d’1 cadre incitatif pour le financement des  ICC- La contribution à l'organisation du MASA, du FEMUA, des 8e Jeux de la Francophonie 4. Valorisation et promotion de la diversité des expressions culturelles Ministère a inscrit dans son plan d’actions les activités suivantes :- La restauration et valorisation de la Ville historique de Grand Bassam- La création d’un Pôle de développement culturel de Kong- L’organisation  des Festivals 5. L’enseignement artistique et culturel est performantL’insuffisance d’infrastructures culturelles sur est un frein à la formation. Le Ministère prévoit pour les 5 années à venir :- La Construction et l’équipement de 3 Lycées d’Enseignement Artistique- La Construction de 10 Centres Techniques des Arts Appliqués- La construction de la cité de la culture, des sciences et techniques artistiques à Yamoussoukro (structure de formation de type universitaire)- La Réhabilitation et l’extension de l’INSAAC

1. Economy and Finance: 
1.1. Total Flows of Cultural Goods and Services: 
1.1.a Cultural Goods: 
Total exports in cultural goods: 
USD: 
Year: 
Source: 
Total imports in cultural goods: 
USD: 
Year: 
Source: 
1.1.b Cultural Services: 
Total exports in cultural services: 
USD: 
Year: 
Source: 
Total imports in cultural services: 
USD: 
Year: 
Source: 
1.2 Contribution of cultural activities Gross Domestic Product: 
Total GDP: 
USD: 
Year: 
Source: 
USD: 
Year: 
Source: 
Which methodology was used to calculate the share of culture in total GDP?: 
1.3. Government expenditure on culture: 
Total government expenditure: 
USD: 
Year: 
Source: 
Share of culture in government expenditure: 
USD: 
Year: 
Source: 
2. Books: 
(a) Number of published titles: 
Num: 
Year: 
Source: 
(b) Number of publishing companies: 
Total all companies: 
Num: 
Year: 
Source: 
Small Size Companies: 
Num: 
Year: 
Source: 
Medium Size: 
Num: 
Year: 
Source: 
Large Size: 
Num: 
Year: 
Source: 
(c) Bookshops and sales: 
Bookstore chains: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Independent Book stores: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Book stores in other retail: 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
Online Retailers (labels): 
Num: 
Sales, USD: 
Year: 
Source: 
(d) Translation flows: 
Number of published translations: 
Num: 
Year: 
Source: 
3. Music: 
(a) Production / Number of albums produced: 
Physical Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Digital Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Independent Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Majors: 
Num: 
Year: 
Source: 
(b) Sales / Total number of recorded music sales: 
Physical Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
Digital Format: 
Num: 
Year: 
Source: 
4. Media: 
(a) Broadcasting audience and share: 
Year: 
Source: 
Programmes: 
(b) Broadcasting media organizations: 
Year: 
Source: 
Ownership: 
Public: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Private: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Community: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Not specified: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
Total: 
Radio channels: 
Television channels: 
Both radio & television channels: 
Total: 
(c) Newspapers: 
Year: 
Source: 
Publishing format - printed: 
Free Only: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Paid Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Both Free and Paid: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Publishing format - both printed and online: 
Free Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Paid Only: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Both Free and Paid: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
Total: 
Daily newspapers: 
Non-daily newspapers: 
Total: 
5. Connectivity, infrastructure, access: 
Number of mobile phone subscribers per 1000 inhabitants: 
Num: 
Year: 
Source: 
Number of households with Internet access at home: 
Num: 
Year: 
Source: 
Number of individuals using the Internet: 
Num: 
Year: 
Source: 
Percentage of people participating in cultural activities at least one time during the last 12 months: 
6. Cultural Participation: 
Activity (in %): 
Cinema: 
Female: 
Male: 
Total: 
Theatre: 
Male: 
Total: 
Dance (including ballet): 
Female: 
Male: 
Total: 
Live concert/musical performance: 
Female: 
Male: 
Total: 
Exhibition: 
Female: 
Male: 
Total: 
TOTAL: 
Female: 
Male: 
Total: 
Is there any available data on the reasons for the non participation in cultural events?: 
Main reasons for non-participation (in %): 
Too Expensive: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of Interest: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of time: 
Female: 
Male: 
Total: 
Lack of information: 
Female: 
Male: 
Total: 
Too far away: 
Female: 
Male: 
Total: 
Other: 
Female: 
Male: 
Total: 
7. Additional clarifications: 
Additional Annexes (if any): 
Title: 
Mr
First Name: 
FAUSSENI
Family Name: 
DEMBELE
Organization: 
MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE
Position: 
DIRECTEUR DE CABINET